Au retour des congés de Pâques, la reprise des classes est effective dans les collèges publics de Cotonou, ce jeudi 26 avril 2018.Toutefois, quelques enseignants résistent toujours et n’ont pas encore repris le chemin de l'école.

Ce jeudi 26 avril, les cours ont repris dans les collèges d’enseignement général publics de Cotonou. C’est le cas aux Ceg Les Pylônes à Agla, Le Nokoué et Vèdoko. Sur les lieux, le constat est conforme. Les salles de classe sont ouvertes, les enseignants dispensaient les cours aux élèves. 

Selon la directrice du Ceg Les Pylônes, Clémentine Quenum, tous les enseignants ont réellement repris les cours. Le souhait de la directrice de cet établissement est que l’année soit sauvée. Des enseignants disent avoir fait le sacrifice de la reprise pour pouvoir sauver l’année scolaire. « J’ai effectivement commencé les cours aujourd’hui parce qu’il faut que l’année soit sauvée pour le bonheur de nous tous», confie Saoco Badou, enseignant d’histoire et géographie au Ceg Le Nokoué. Il dit avoir repris de sa propre initiative. « Ce n’est pas parce que le Front a suspendu que j’ai repris. Même entre eux, ils ne s’entendent pas. Ma reprise vient de moi-même », explique-t-il.
Par contre, d’autres enseignants ont choisi de ne pas rejoindre leurs établissements. Leurs élèves les attendaient encore. « Depuis 7 h jusqu’à 12 h, nous n’avons pas fait cours parce que nos enseignants ne sont pas venus », témoignent Joël Agbéssi, élève en classe de 3e et un autre élève en classe de terminale D2 qui requiert l’anonymat.
Au Ceg Vèdoko, le directeur Justin Sessou, explique que certains enseignants n’ont pas repris. Les raisons de leur absence lui sont inconnues. D'autres, par contre sont présents mais ne trouvent pas d’élèves pour dérouler les cours. « Dans certaines classes, les enseignants sont présents mais les élèves sont absents au cours », affirme-t-il. 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2868 fois