L'intersyndicale des enseignants des universités nationales du Bénin (Ise-Unb) suspend sa motion de grève du 15 mars dernier pour compter de ce jeudi 29 mars. Elle invite par conséquent ses militantes et militants à reprendre les activités pédagogiques et scientifiques dans les universités nationales du Bénin pour compter de ce vendredi 30 mars à 00 h, indique la motion de suspension en date du 29 mars 2018.

Elle est signée des secrétaires généraux du Syndicat national de l’enseignement supérieur (Snes), du Syndicat national des hospitalo-universitaires du Bénin (Synhub), du Syndicat des enseignants et chercheurs de l’université de Parakou (Secup) et du Syndicat des enseignants-chercheurs de l’université nationale d’Agriculture (Synec/Una).
L’Ise-Unb précise que cette suspension court de ce vendredi au mercredi 30 mai prochain, soit un moratoire de deux mois accordé au gouvernement. En revanche, elle exige la rétrocession intégrale des retenues proportionnelles opérées sur les salaires du mois de février des secrétaires généraux et de certains membres de l’Intersyndicale ; la poursuite du dialogue et des négociations entre le ministre de tutelle et l’Intersyndicale des Unb sur les points non satisfaits de la plateforme revendicative. Aussi, la motion de suspension mentionne-t-elle l’organisation sans délai d’une rencontre du ministre avec les recteurs des universités nationales du Bénin pour le paiement des heures de vacation dues depuis 2015, l’adoption et la signature des statuts des praticiens hospitalo-universitaires (Phu).
Réunis en assemblée générale, vendredi 23 mars dernier, les membres de l’Intersyndicale avaient décidé de la suspension de la grève déclenchée depuis plusieurs semaines, pour sauver l’année académique des menaces qui pèsent sur elle. Mais la motion du 15 mars était déjà déposée et de ce fait, les cours n’avaient pas repris cette semaine.

Claude Urbain PLAGBETO

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3331 fois