La directrice de cabinet du ministère de la Justice et de la Législation, Aleyya Gouda Baco, a lancé, ce jeudi 15 mars à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), un atelier de restitution des résultats de l’observation du deuxième tour des quatrièmes élections rectorales de l’Uac du 8 novembre 2017.

Les acquis du processus des élections rectorales de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) 4e édition sont à saluer et à capitaliser. C’est ce qui ressort du discours de la directrice de cabinet du ministère de la Justice et de la Législation, Aleyya Gouda Baco, à l’ouverture de l’atelier de restitution des résultats desdites élections. 

Au sujet du processus des élections rectorales de l’Uac 2017, elle note que la campagne ayant précédé les deux tours a été « plus défiante que celle des trois dernières éditions ». Cela indique, estime-t-elle, que « les différentes institutions ont su éviter de s’affaiblir et ont aussi contribué au renforcement d’une gestion démocratique de nos universités ». Appréciant cette attitude des acteurs de l’université et des campus qui en dépendent, elle retient que cela constitue «un impressionnant résultat à saluer et à capitaliser». Mieux, elle salue surtout le comportement citoyen de tous les candidats et de leurs électeurs aux lendemains des élections rectorales de l’Uac qui ont abouti à l’élection de l’équipe de Maxime da Cruz.
Dans ce processus, l’Observatoire national des processus électoraux (Onpe) apparaît comme l’organe-conseil jouant l’interface entre le gouvernement et les universités dont la désignation des dirigeants se fait par voie électorale. Le rôle de l’observatoire, précise-t-elle, est d’offrir à ce haut lieu du savoir une expertise de proximité dans la gestion interne de son processus électoral par le biais de l’accompagnement technique sur tous les plans. «C’est un outil pertinent d’appréciation du comportement électoral et de ‘’l’homo electus’’ », a-t-elle souligné.
Cette mission assurée par l’Onpe est fondée sur les dispositions du décret 2012-420 du 6 novembre 2012. En effet, l’Observatoire national des processus électoraux (Onpe) est chargé d’élaborer, de mettre en œuvre, de suivre et d’évaluer la politique de l’Etat en matière d’assainissement du système électoral en vue d’une meilleure organisation des élections, conformément aux lois en vigueur.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 3821 fois