Le ministère des Enseignements maternel et primaire ne distribue pas que de sanctions négatives à travers le relèvement systématique de leurs fonctions depuis 2016, les directeurs et directrices d’écoles primaires publiques qui obtiennent 00% de taux de réussite au Certificat d’études primaires (Cep). Il a décidé de primer désormais les chefs d’établissements scolaires qui s’illustrent avec 100% de taux de réussite. Le ministère a joint l’acte à la parole, ce mardi 27 février, en primant tous ces directeurs et directrices d’écoles primaires publiques les plus méritants et ayant présenté au moins vingt-cinq candidats lors du Cep 2017. Ils sont au total, cinquante récipiendaires dont onze directrices et trente-neuf directeurs provenant des douze départements du Bénin à avoir produit ces bonnes performances.

Pour le ministre Salimane Karimou, cette cérémonie de distinction s’inscrit dans la droite ligne de la vision du gouvernement de faire de la promotion et de la célébration de l’excellence, son cheval de bataille aux fins de redorer l’image de marque du Bénin en général et celle du système éducatif en particulier. Il a rappelé à l’assistance l’importance de l’examen du Cep qui est l’un des indicateurs les plus sérieux, sinon le baromètre pour mesurer la qualité de l’offre éducative et par conséquent la performance du sous-secteur des enseignements maternel et primaire. « Certes, le chemin pour y parvenir est jonché d’embûches au regard des exigences du métier mais avec un peu de courage, de détermination et de volonté nous y parviendrons », espère Salimane Karimou. Le ministre assure les enseignants de l’engagement du gouvernement à améliorer nettement leurs conditions de travail et d’existence, au fur et à mesure que la santé des finances publiques le permettra.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1812 fois
Tags: