La Cour d’appel d’Abomey démarre dès lundi 14 mai officiellement sa première session de la cour d’assises  de l’année en cours.  30 dossiers sont programmés pour être vidés durant cette session. L’annonce en a été faite ce vendredi 11 mai à la Cour d’Appel d’Abomey par le procureur général, Pierre Dassoundo Ahiffon.

Au cours des audiences qui durent six semaines, 38 détenus des prisons civiles de Lokossa et d’Abomey seront définitivement fixés sur leur sort. Ils vont comparaitre devant la Cour pour répondre des faits qui leur sont reprochés. Au cours du point de presse donné ce vendredi soir par le procureur général, Pierre Dassoundo Ahiffon, ces 38 personnes présumées avoir commis des infractions relatives aux crimes de sang (assassinat, meurtre, coups mortels, parricides), au viol dont 4 sur mineurs, d’incendie volontaire, à des pratiques de charlatanisme et d’empoisonnement devront répondre de leurs actes selon les  chefs d’accusation qui pèsent sur elles.

Selon ce tableau des affaires déférées à la censure de la Cour d’assises et présenté par le procureur général, Pierre D. Ahiffon, tous ces faits sont commis dans les diverses communes des quatre départements des Collines, du Zou, du Couffo et en partie du Mono relevant de la Cour d’Abomey.

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2269 fois