Une nouvelle alliance de huit partis et mouvements politiques a vu le jour dans la commune de Boukombé le samedi 31 janvier dernier. Les différentes formations politiques signataires du protocole d’accord entendent à travers ce regroupement, contribuer au développement de leur commune et participer avec succès aux prochaines joutes électorales.

Mouvement africain pour le développement du Bénin (MADEB), Restaurer l’Espoir (RE), Parti de la révolution populaire du Bénin (PRPB), Parti du renouveau démocratique nouvelle génération (PRD-NG), Parti pour le progrès et la démocratie (PPD), Kokari, Parti du peuple pour un nouvel espoir (PPNE) et Impulsion pour la démocratie (IPD). Telles sont les différentes formations politiques qui ont décidé d’unir leurs forces pour aller de façon plus sereine aux prochaines élections. Fort de la situation sociopolitique du pays, elles ont porté sur les fonts baptismaux une alliance qui se veut, selon Noël Koussey Koumba, coordonnateur dudit regroupement, un cadre de concertation et de prise de décisions dans un esprit de fraternité agissante en vue du développement harmonieux et durable de Boukombé.
Ouverte à toutes les sensibilités politiques partageant la même vision, la coalition dénommée «Dinaba boh» c’est-à-dire le grenier rassembleur, vise l’exercice du pouvoir démocratique réel à la base en évitant toute discrimination sociale, politique, ethnique, raciale ou clanique. Elle entend aussi œuvrer pour la promotion de l’homme et la sauvegarde des valeurs endogènes dans tous les domaines. L’avènement de cette alliance, soulignent Dieudonné N’Koué et Cyr M’po Kouagou, deux acteurs de ce grand rassemblement de forces politiques dans la cité des tatas, se justifie par la morosité du climat politique due à la mauvaise gestion de la chose politique. Une situation qui a fait le lit à l’exclusion préjudiciable au développement local.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5884 fois
Tags:
  • ,