La Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) exprime sa satisfaction relativement au bon déroulement de l’évaluation des enseignants Ace reversés en 2008, aux préparatifs de la rentrée scolaire et les mesures sociales prises en faveur de certains travailleurs à l’issue du dernier Conseil des ministres. Anselme Amoussou et les siens se sont prononcés, le vendredi 13 septembre dernier, à la faveur d’une conférence de presse tenue à la Bourse du Travail.

Les membres de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) se sont confié à la presse, vendredi 13 septembre dernier, pour exprimer leur satisfaction relativement à trois points; fruit des pourparlers gouvernement/syndicats. C’était à l’occasion d’un point de presse qui, avant même son entame, s’est mué en conférence de presse. Le jeu en vaut la chandelle car, Anselme Amoussou et ses pairs de la Csa-Bénin ont souhaité informer l’opinion publique nationale, en particulier les travailleurs, du résultat de leur action syndicale, obtenu après des mois de négociations avec le gouvernement. Evaluation des enseignants Ace reversés en 2008, mesures sociales prises en faveur d’une frange de salariés par le Conseil des ministres du mercredi dernier et préparatifs de la rentrée scolaire 2019-2020, sont les points abordés par le secrétaire général de la Csa-Bénin.
Concernant l’évaluation des enseignants, Anselme Amoussou rappelle que cinq centrales et confédérations syndicales dont la sienne, ont apporté leur caution à ce projet gouvernemental. Ceci, seulement après avoir demandé et obtenu « les garanties théoriques nécessaires pour rassurer les concernés et surtout pour la préservation de leur emploi à l’issue du processus ». Le premier responsable de la Csa-Bénin rappelle également que la seconde session de l’évaluation a été organisée suite à un plaidoyer des cinq centrales et confédérations syndicales.

Satisfaction

Le conférencier et ses collègues disent être satisfaits de la participation de l’ensemble des enseignants à cette évaluation. Il félicite « singulièrement » les enseignants membres de son organisation syndicale « pour la leçon de discipline et de maturité syndicale qu’ils donnent ainsi à la classe syndicale béninoise». Anselme Amoussou n’a pas manqué de tirer chapeau à l’Exécutif  béninois. «C’est également le lieu pour nous de reconnaître de façon responsable, la part du gouvernement dans la qualité de l’organisation de l’évaluation», a-t-il déclaré.
Sur les mesures sociales prises par le dernier Conseil des ministres en faveur de certains agents reversés ou sans salaire, le secrétaire général de la Csa-Bénin exprime sa satisfaction et précise, au passage, qu’il s’agit d’une fin heureuse pour des revendications vieilles de plusieurs années. Mais le plus important aux yeux du syndicaliste, c’est que ces engagements soient tenus. Anselme Amoussou dit espérer que le gouvernement tiendra toutes  ses promesses et invite, par la même occasion, les travailleurs à maintenir la veille permanente.
Dès ce lundi, les salles de classe rouvriront leurs portes dans les écoles, collèges, lycées et universités sur toute l’étendue du territoire national. Pour le principal conférencier, il ne peut en être autrement car, le gouvernement a assuré «le minimum pour préparer une rentrée scolaire ». Cependant, le plus important, pour Anselme Amoussou, n’est pas la rentrée scolaire mais plutôt le bon déroulement de l’année scolaire. A l’en croire, il peut arriver que l’année scolaire soit secouée malgré le démarrage à bonne date et sans conflit de la rentrée. Le secrétaire général de la Csa-Bénin salue également « la fusion responsable et réaliste» de certaines écoles.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1435 fois