Après leur séjour en terre sainte, une première vague  de 286 pèlerins béninois est de retour ce mercredi 21 août, à Cotonou. Par vol spécial de la compagnie Ethiopian
Airlines, ils ont été accueillis à l’Aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cadjèhoun, à 19 heures, par les responsables de la compagnie Air Taxi Bénin qui a organisé le convoyage.

Aboubakari Imorou, enseignant à l’université d’Abomey-Calavi, est l’un des pèlerins revenus au bercail hier après un séjour de trois semaines à la Mecque.  A sa descente d’avion, à l’Aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou, il exprime sa satisfaction sur les plans moral et spirituel. « Si on le fait, on se sent léger, c’est pourquoi, je dis que c’est une grande satisfaction», confie-t-il avant de souligner que si l’on revient retrouver les siens, on est heureux.
Par rapport à l’organisation du Hadj 2019, Aboubakari Imorou estime qu’il y a eu beaucoup de progrès, mais qu’il y a encore des choses à faire. Pour lui, l’accompagnement et le suivi doivent être améliorés. « Nous encourageons le gouvernement béninois à davantage mettre les bouchées doubles pour l’accompagnement des pèlerins parce que les conditions ne sont pas aisées. Et s’il y a des contraintes à éviter pour plus de progrès, ce serait bon pour les années à venir».
Comme Aboubakari Imorou, Falilatou Séibou Sidi Touré rend grâce à Dieu dans la mesure où tout s’est bien passé. Du départ de Cotonou pour la Mecque au retour en passant par le séjour, elle a apprécié l’organisation. Même si comparativement aux années antérieures, il y a une amélioration, Falilatou Séibou Sidi Touré estime qu’il y a encore des choses à parfaire. Car, les conditions d’hébergement à la Mecque n’ont pas été comme les pèlerins l’auraient souhaité.
Habitué des convoyages, le trésorier général du Collectif des convoyeurs à la Mecque (Ccmec), Moustapha Raïmi, se réjouit des conditions de convoyage cette année.  «Tout a été bien », déclare-t-il. Ce qui reste à faire, selon lui, c’est de faire le point des ratés et voir comment y remédier les années à venir. Il remercie le gouvernement et son chef pour leur implication dans l’organisation du Hadj 2019 qui, à son avis, a connu un succès par rapport aux années antérieures.
Le responsable qualité à la compagnie Air Taxi Bénin, Thiam Sylla, se dit satisfait du retour de cette première vague de 286 pèlerins sur les 2300 environ attendus. Pour lui, il y aura neuf vols au total.
Il faut rappeler que le retour des pélerins qui a commencé hier avec cette première vague prendra fin le 29 août prochain.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 529 fois