Les rendements au ministère de l’Industrie et du Commerce, pour le compte du premier semestre 2019 sont en deçà des prévisions. L’atelier consacré à la revue du Plan de travail annuel (Pta) dudit ministère au 30 juin dernier a permis de mettre en évidence ce gap que le ministre Serge Ahissou appelle urgemment à corriger. L’atelier s’est ouvert, ce lundi 19 août dans l’enceinte du ministère.

Identifier les facteurs de blocage intervenus au cours de la mise en œuvre des activités programmées au Plan de travail annuel (Pta) du ministère de l’Industrie et du Commerce pour le compte du premier semestre de l’année en cours, aux fins de proposer des approches de solutions, proposer et valider les réaménagements nécessaires au Pta 2019 dudit ministère. Procéder à un examen minutieux des résultats des travaux issus de la revue du Pta afin d’identifier les causes des écarts entre les réalisations et les prévisions, et trouver des approches de solutions pour améliorer le tableau de bord du second semestre… Ces propositions émanent du ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou. Ce lundi 19 août, procédant à l’ouverture des travaux de l’atelier consacré à la revue au 30 juin du Plan de travail de son ministère, il n’y est pas allé du dos de la cuillère pour signifier que le rendement à l’issue du premier semestre est tout sauf satisfaisant.  
Chiffres à l’appui, le ministre dissèque le rendu de ses collaborateurs. D’après les résultats des travaux préliminaires préparatoires, le niveau d’exécution du Pta au 30 juin se présente comme suit : au plan physique, 26,40% contre 67,27% attendu et au plan financier, 32,27% et 17,82% au niveau de la base d’ordonnancement. Cette annonce faite, le ministre s’empresse de noter, au regard des prévisions « un niveau non satisfaisant du plan de travail ». Et, relève-t-il, «plusieurs difficultés ont dû empêcher d’explorer au mieux les possibilités d’utilisation du potentiel humain du ministère pour atteindre les résultats projetés au premier semestre au profit de la population». Il exhorte alors ses collaborateurs à travailler pour l’atteinte des objectifs de développement tels que retenus dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). Avant lui, la direction de la Programmation et de la Prospective du ministère a décortiqué le fonctionnement du ministère sur la période sus-indiquée. Le constat ne varie d’ailleurs pas. L’évidence, c’est que les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs et il faut agir pour y remédier.
Cette quête de solutions aux maux qui plombent le bon fonctionnement dudit ministère pour de meilleurs rendements se fera à travers les communications prévues dans l’agenda de la revue. La première présentera les résultats globaux de l’exécution du Pta au 30 juin, la deuxième étant consacrée à la présentation des résultats du programme « Appui au secteur privé », la troisième au programme Industrie, la quatrième au programme Commerce puis enfin, la dernière au programme Pilotage et soutien aux services.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 439 fois