La célébration des anciens champions de leur vivant tient beaucoup à cœur à l’Association des acteurs de la boxe béninoise (Abb). En témoigne le gala qu’elle organise sur l’esplanade du stade Général Mathieu
Kérékou à Cotonou, dimanche 11 août prochain, dans l’après-midi, à l’occasion du jubilé d’or de l’ancien champion d’Afrique de boxe dans la catégorie des moyens 72 kg, Georges Bocco, le roi des K .O.

Trente ans de pratique du noble art, c’est tout à l’actif de Georges Bocco. A voir son palmarès impressionnant, ainsi que le nombre d’adversaires qu’il a battus au cours de sa longue et riche carrière sur le plan national et surtout continental, il mérite bien son surnom de « roi des K.O». L’évènement ne pouvant passer inaperçu, l’Association des acteurs de la boxe béninoise (Abb) a décidé de lui rendre hommage de son vivant. Ce sera à la faveur d’un gala de boxe, dimanche 11 août prochain, à Cotonou, sur l’esplanade du stade Général Mathieu Kérékou.
Selon Edgard Adoukonou, il s’agit de célébrer ce digne fils qui, comme Aristide Sagbo dit Soweto et Nazaire Kpadonou, a également écrit quelques belles pages de l’histoire du noble art béninois. L’objectif, explique-t-il, c’est de promouvoir la boxe et de célébrer les anciens champions de leur vivant. Ce sera également l’occasion d’honorer l’ancien trésorier général de la Fédération béninoise de boxe, Charles d’Almeida, ainsi que l’ancien promoteur du roi des K.O,Dieudonné Bocco, pour leurs loyaux services rendus à la nation.
Au total, il y aura 10 combats dont quatre professionnels. Dans la catégorie super plume, Roberto Adjaho dit Tiger face effectuera son retour, en livrant son premier combat professionnel face au Togolais Dominique Banorga. Chez les super léger, Jean Koffi « allumer le feu» sera aux prises avec le Nigérian Djima Idohou et Pierre Adjolohoun « Petit Jésus le miracle» va affronter un autre Nigérian, Ezechiel Omotola. Au niveau des moyens, Justin Hounkpèvi alias Matraque en découdra avec Omo Akin du Nigeria.
Avant Georges Bocco, c’est à feu Sévérin Olubi dit Ezo que l’Abb a rendu hommage tout dernièrement. C’était le 23 mai dernier. Trois fois champion d’Afrique, Sévérin Olubi est décédé le 3 mars 2017 des suites d’une électrocution.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 546 fois