La Coupe d’Afrique des Nations s’est achevée, vendredi 19 juillet dernier, au stade international du Caire avec le sacre de l’Algérie, 29 ans après son premier titre. Le but de Baghdad Bounedjah dès la 2e minute a permis aux Fennecs de battre en finale les Lions de la Téranga pour décrocher leur deuxième titre continental.

Les Fennecs de l’Algérie ont conclu leur belle épopée de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 en remportant la finale du tournoi, ce vendredi 19 juillet, face aux Lions de la Téranga du Sénégal. Invaincus jusqu’à cette étape de la compétition, Ryad Mahrez  et ses coéquipiers ont réussi à décrocher le titre à l’issue d’une inédite finale avec les Lions de la Téranga. Cueillis à froid dès la 2e minute par le but de Bounedjah, Sadio Mané et ses coéquipiers n’ont pas pu égaliser jusqu’à la fin de la partie. Lancé en profondeur sur le côté gauche, Baghdad Bounedjah a repiqué dans l’axe avant d’armer une frappe déviée par Salif Sané dans le but d’Alfred Gomis, très avancé. Présent sur sa ligne, le gardien algérien Raïs Mbolhi a enrayé tous les assauts des Lions de la Téranga. Seul le puissant tir de gauche du Rennais M’Baye Niang a  effrayé le dernier rempart algérien en première mi-temps à la 37e minute. Les Algériens ont réussi à conserver leur avance jusqu’à la pause. De retour des vestiaires, les Fennecs vont prendre une option défensive ; ce qui va permettre aux Sénégalais de multiplier les assauts offensifs. Acculés, les Algériens vont multiplier les fautes. Le penalty à la 62e min aurait pu être le tournant du match, mais l’arbitre central, Alioum Alioum s’est déjugé après avoir eu recours à la Var. Le Sénégal va enchaîner les offensives sans réussir à trouver le chemin des filets.  Niang resté muet tout au long de ce tournoi a manqué le cadre à la 65e  minute. Trois minutes plus tard, Youssouf Sabaly va chauffer également les gants de Raïs M’Bolhi. A la 82e  minute, Ismaïla Sarr va voir sa balle passer à côté des buts. Très entreprenant dans la partie, Sadio Mané n’a pas pu avoir l’occasion de faire la différence.
A 1-0 au coup de sifflet final, l’Algérie remporte son deuxième trophée après celui de 1990. A l’heure du bilan, au total, 52 matchs ont été disputés lors de cette compétition suivie par 1 083 311 spectateurs. Il y a eu 39 matchs gagnés, 13 matchs nuls, 102 buts marqués, 171 cartons jaunes et 5 Cartons rouges. L’Algérie, le Sénégal et le Nigeria, dans cet ordre, sont montés sur les différentes marches du podium. Les meilleurs passeurs du tournoi sont l’Ivoirien Kessié et l’Algérien Bennacer, élu meilleur joueur de la compétition. Le meilleur gardien est Raïs Mboli de l’Algérie tandis que le meilleur buteur est John Ighalo avec 5 réalisations. Djamel Belmadi, sélectionneur de l’équipe championne est le meilleur entraineur de la compétition.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1211 fois