Dans le cadre des préparatifs des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations Cameroun 2020, la sélection locale du Bénin, de retour de Bamako où elle a contraint les Aigles du Mali au partage des points (1-1), a abordé la dernière phase de son stage le jeudi 18 juillet dernier, au Centre sportif de Missérété.

La sélection nationale locale accueille le dimanche 28 août prochain, au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, son homologue du Togo dans le cadre des préliminaires du Championnat d’Afrique des Nations Cameroun 2020. En prélude à cette échéance, après avoir neutralisé (1-1) les Aigles du Mali lors d’un match amical à Bamako, les Ecureuils locaux poursuivent les entraînements  au Centre sportif de Missérété. Revenue au bercail, mardi dernier, l’équipe nationale locale s’est reposée dans la journée du mercredi avant d’entamer la troisième semaine de travail sous l’égide du staff technique dirigé par Moussa Latoundji, sélectionneur principal, assisté de Stanislas Akélé, son adjoint, de Urbain Honfo, préparateur physique et de Rachad Chitou, l’entraîneur des gardiens. Cette dernière phase des préparatifs va se poursuivre jusqu’au 5 août prochain.
De retour de la Coupe d’Afrique des Nations où il a été aux côtés du sélectionneur national, Michel Dussuyer, Moussa
Latoundji a pris les commandes de l’équipe pour poursuivre le travail jusqu’à la fin de cette expédition. Le capitaine Nabil Yarou et ses coéquipiers vont affûter leurs armes jusqu’au 27 juillet, la veille du match. Ils sont déterminés à se qualifier pour cette compétition pour laquelle le Bénin n’a jamais dépassé la phase des éliminatoires. En témoigne la prestation des Ecureuils locaux à Bamako. Ils  ont pris l’avance à la 59e minute de jeu par le biais du milieu de terrain des Buffles du Borgou, Patrick Sèdjamè, avant d’être rattrapés en fin de partie grâce à la réalisation de Issiaka Samaké. L’équipe a eu un bon comportement au Mali, selon le sélectionneur adjoint, Stanislas Akélé qui promet de faire le nécessaire pour permettre aux Ecureuils locaux de passer le cap du Togo et attendre le Nigeria lors de la dernière phase de ces éliminatoires. Faut-il le rappeler, le Bénin avait éliminé le Togo lors des précédentes éliminatoires avant d’être stoppé par le Nigeria.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1055 fois