La ministre du Travail et de la Fonction publique Adidjatou Mathys a pris part du 8 au 10 juillet dernier, à Fès au Maroc, à la 57e session du conseil d’administration du Centre africain de formation et de recherches administratives pour le développement (Cafrad) ainsi qu’à la 15e édition du Forum panafricain ministériel sur la modernisation de l’administration publique et des institutions de l’Etat.

Le Bénin à travers le ministère du Travail et de la Fonction publique (Mtfp) se révèle au monde par ses innovations pour une administration intelligente. Ainsi, il a participé à la 15e édition du Forum panafricain qui a axé ses travaux sur le rôle des administrations publiques dans la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd). Lors de ce forum, l'occasion a été donnée entre autres aux pays membres du Cafrad de faire le point de la mise en œuvre des Odd dans leurs pays et de rapporter les difficultés rencontrées.
Ensuite, il a été procédé à l’organisation de la 4e édition du prix panafricain des services publics. L’objectif de cette édition est de promouvoir toutes les initiatives et innovations permettant l’amélioration de la qualité des prestations offertes aux usagers des services publics dans les pays africains. Seize candidatures ont été de ce fait enregistrées pour le compte de dix pays. Six pays à savoir le Bénin, le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Niger et le Sénégal ont été primés.
Le Bénin a décroché dans la catégorie ‘’Innovations et amélioration de la qualité du service public’’, le prix d’encouragement pour le projet ‘’Système intégré de gestion des ressources humaines, Dématérialisation des actes de carrière’’. Il s’agit d’un projet qui vise une meilleure gestion des ressources humaines de l’Etat grâce à la célérité dans la délivrance des actes de carrière au profit des agents de l’Etat.
Par ailleurs, la 57e session du Cafrad a été l’occasion pour les Etats membres d’examiner les avancées du projet de transformation du Centre africain de formation et de recherches administratives pour le développement en un Centre d’excellence pour le renforcement des capacités institutionnelles du continent.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 593 fois