Des acteurs de la chaîne de transport maritime en savent désormais un peu plus sur leurs droits et devoirs pour mieux jouer leur rôle. C’est du moins l’espoir que nourrit le Conseil national des chargeurs du Bénin qui a organisé, du 2 au 5 juillet dernier, à Cotonou, une formation à leur intention.

« La chaîne de transport maritime international : obligations et responsabilités des intervenants », c’est le thème d’un atelier de formation qui a réuni, la semaine dernière, cinquante-trois acteurs du domaine à Cotonou, sur l’initiative du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb). Après quatre jours de riches et enrichissants échanges entre ces professionnels évoluant dans diverses branches des secteurs maritime et du commerce international, le rideau est tombé, vendredi 5 juillet dernier, sur cette session de renforcement des capacités qui augure de l’efficacité et de l’efficience dans leurs activités.
La formation s’est déroulée au siège du Cncb à Cotonou et a réuni des cadres et agents des sociétés d’importation et d’exportation, des entreprises portuaires, para-portuaires et ceux des secteurs connexes. Elle s’inscrit dans le cadre de la mission d’assistance du Conseil aux chargeurs et aux autres intervenants de la chaîne des transports, indique le directeur général du Cncb, Bruno Kangni. Ainsi, le Cncb entend apporter sa contribution, aussi modeste soit-elle, à la qualification et au renforcement des capacités du personnel, poursuit-il.
Au cours de la session, sous l’égide du consultant formateur Kossi Adihou, les participants ont échangé sur le concept de transport maritime international, les rôles des différents intervenants d’une chaîne de transport maritime, les limites des responsabilités ainsi que les obligations de chaque acteur. C’est à travers trois modules intitulés « Le commerce international des marchandises », « Le transport maritime des marchandises » et « Les obligations et responsabilités des intervenants de la chaîne de transport maritime ».
Le formateur Kossi Adihou, ancien directeur de l’Assistance et de la Promotion de la chaîne des transports, dit être satisfait de l’assiduité et de la curiosité dont ont fait montre les stagiaires au cours des travaux. La formation leur a permis d’actualiser leurs connaissances et a servi de tremplin pour partager les bonnes aptitudes en vue d’innover et d’accroître la compétitivité des entreprises portuaires et de toute la chaîne des transports.
De la définition de la vente internationale de marchandises aux rôles de chaque acteur, en passant par la présentation des différents intervenants, des incoterms relatifs aux droits et devoirs respectifs du vendeur et de l’acheteur lors d’une transaction commerciale, les participants disent être désormais outillés pour parler de la chaîne de transport maritime. Le cours a été intéressant, apprécie Modeste Gbènahou de Petrans-Bénin (Patronat des entreprises de transport de marchandises), un des participants. Les nouvelles connaissances acquises seront mises en application au profit des entreprises de transport et de commerce de marchandises, s’engage-t-il. La même satisfaction est notée chez Ginette A. Montcho de Customer Services qui, après avoir reçu son attestation au même titre que les autres participants, assure que la formation contribuera à booster le secteur des transports au Bénin.
Le directeur général du Cncb, pour sa part, les exhorte à continuer à approfondir les acquis. « Car la satisfaction du communicateur formateur de ce séminaire et celle du Cncb résident dans la mise en application correcte des notions transmises pendant ces quatre jours de donner et de recevoir », souligne Bruno Kangni. Il a par ailleurs rassuré les participants que leurs suggestions aux fins d’améliorer la qualité des prochaines sessions de formation seront analysées et prises en compte.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 600 fois