La 13e édition de 21 Days Y’ello care, un programme d’activités sociales mis en œuvre chaque année par la Fondation Mtn, a connu vendredi dernier, une fin en apothéose avec la remise de prix du concours de présentation du meilleur plan d’affaires porté par de jeunes entrepreneurs dénommé « Mtn Y’ello Spotlight ».

21 Days of  Y’ello care est un programme d’activités mis en œuvre chaque année par la Fondation Mtn. Au cours de ce programme, le personnel se met bénévolement au service de la communauté à travers des œuvres d’intérêt social.
Pour la 13e édition qui a pris fin vendredi dernier, ce sont au total six formations, notamment en graphisme, en montage vidéo, en Microsoft, des cours en ligne sur des plateformes de formation, des ateliers en design numérique, création et gestion Pme, des ateliers de fabrication et d’éducation technologique et installation en robotique électronique et programmation informatique qui ont été exécutés.
Pour ces formations, 1500 personnes se sont inscrites en ligne à travers un formulaire qui a été publié sur le site web de l’opérateur mobile et les réseaux sociaux.
Ainsi, 500 participants ont effectivement suivi lesdites formations. 350 parmi eux ont reçu des certificats de participation et de formation.
Des partenaires spécialisés dans les différents domaines ont accompagné le personnel de Mtn Bénin pendant les 21 jours qu’a duré l’activité.
La directrice de la Fondation Mtn, Viviane Sissuh, rappelle que 21 Days Y’ello care c’est aussi la foire des métiers et de l’entrepreneuriat organisée le 20 juin 2019.
Une foire qui a permis à 15 partenaires dans différents domaines, voulus par les jeunes suite à un sondage, de se retrouver à la Direction générale de Mtn Bénin pour offrir des notions de citoyenneté et dans les métiers du numérique, les Tics, la mécanique, le coaching et job speed interview, gestion des dépenses personnelles, la photographie, le marketing digital, le Momo shop, le maquillage et coiffure, le stylisme homme et femme et l’agro business.
Plus de six cents participants ont visité au cours de 21 Days Y’ello Care des stands et les jeunes qui ont été formés ont eu l’opportunité de toucher du doigt les différents corps de métiers et de nouer des contacts importants.
Un évènement spécial, selon la présidente de la Fondation Mtn, qui vise à rendre à la communauté ce que l’entreprise a reçu d’elle.
Pour ce concours de présentation du meilleur plan d’affaires, 118 dossiers ont été soumis suite à un appel à projets lancé le 5 juin 2019. A la suite d’une présélection faite sur des critères bien définis, ce sont dix dossiers qui ont été retenus et dont les promoteurs ont suivi des séances de coaching et de formation sous l’égide des agents de Mtn.
Vendredi dernier, à la clôture de 21 Days Y’ello Care, cinq projets élaborés par de jeunes entrepreneurs ont été mis en compétition à la suite d’une sélection. Les jeunes porteurs de ces projets ont, à l’occasion pris la parole pour défendre leur plan d’affaires devant un jury de trois membres.
Il s’agit de Herman Assévi, 29 ans, diplômé en Finance et directeur de la société Dasco-sarl qui a monté le projet dénommé Secours inter.Com qui se propose de venir au secours des personnes en détresse, notamment les accidentés, les malades et autres.
Le 2e est Basile Tossou, 29 ans diplômé en microbiologie et technologies alimentaires. Il a créé Bingo Base, qui fabrique Bingo Farine, fait à base de Moringa, du pollen et qui assure la croissance de l’enfant.
Eric de Souza, 26 ans est diplômé en Agronomie. Il veut créer la Centrale paysanne pour rendre disponible une gamme de produits alimentaires.
Michel Segnon, 23 ans, directeur de Nick Corporation, se penche sur les problèmes qu’ont les enfants en maths et en physique et y propose des solutions.
Simone Assoclé, 23 ans, diplômée en industrie alimentaire et produits alimentaires veut créer Agrotrans, une industrie de production et de distribution de poissons fumés assaisonnés qu’on peut conserver pendant des semaines avec une technologie d’emballage conforme aux normes.
Chaque porteur de projet a eu cinq minutes pour convaincre le jury et cinq autres pour répondre à ses questions.
A la suite de l’exercice, c’est Simone Assoclé qui a convaincu le jury et enlève le premier prix fait d’une subvention de cinq millions
(5 000 000) francs Cfa pour financer son projet de production de poissons fumés emballés.
Elle est suivie de Basile Tossou qui a reçu une somme de trois millions (3 000 000)  francs Cfa pour financer son projet.
Le troisième prix d’un montant de deux millions (2 000 000)  francs Cfa de francs est revenu au promoteur de Secours inter.com, Herman Assévi.
Les deux derniers candidats ont reçu chacun un lot de consolation de cinq cent mille (500 000) francs.
Simone Assoclé qui a remporté le 1er prix a exprimé toute sa gratitude au centre d’incubation de l’Université d’Abomey- Calavi Stat-up Valley et a donné rendez-vous pour les prochains mois aux consommateurs de poissons fumés.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 953 fois