Le secrétaire général du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp), représentant le ministre, Alain Dossou Hounléyi a lancé à Porto-Novo, ce lundi 17 juin, l’atelier de renforcement de capacités des intervenants à divers niveaux dans les activités de la Commission béninoise pour l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (Unesco). La formation dure jusqu’au samedi 22 juin prochain.

Mieux outiller les acteurs de la Commission béninoise de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (Unesco) et les aider à répondre efficacement aux différentes sollicitations en vue de l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) en lien avec le Programme d’action du gouvernement (Pag). Telle est l’ambition de l’atelier de renforcement de capacités des acteurs de la Commission béninoise pour l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (Unesco) lancé ce lundi 17 juin à Porto-Novo, par le secrétaire général du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp), Alain Dossou Hounléyi. La formation réunit tous les acteurs de la Commission béninoise pour l’Unesco notamment le personnel administratif du secrétariat permanent de ladite commission, les points focaux des ministères sectoriels à compétence de l’Unesco, les clubs Unesco et les écoles associées.
Cet atelier qui dure six jours, offre l’occasion aux participants d’être outillés pour une meilleure connaissance du Secrétariat permanent de la Commission, son fonctionnement ainsi que l’institution Unesco ; de s’approprier les techniques de travail et celles de suivi des projets et aussi d’acquérir des connaissances en techniques d’archivage, de tenue d’un secrétariat, de connaissances en informatique avancées… Procédant à l’ouverture des travaux, le représentant du ministre des Enseignements maternel et primaire, Alain Dossou Hounléyi salue l’organisation de cet atelier qui vise à permettre aux participants de mieux s’acquitter de leur mission. Il a invité ces derniers à faire preuve d’assiduité tout au long des six jours de formation afin de tirer profit des enseignements pour impacter l’éducation béninoise. Le secrétaire général du Memp n’a pas manqué de revenir sur l’importance de l’Unesco, une organisation au service de l’humanité dont les domaines de compétence et d’intervention placent l’homme au cœur de ses réalisations. La contribution de l’institution onusienne au développement du Bénin est incommensurable dans les domaines tels que l’éducation, les sciences, la culture et autres, poursuit-il.
La secrétaire générale de la Commission nationale béninoise pour l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture, Adélaïde Fassinou, précise pour sa part, que cet atelier de renforcement de capacités s’insère dans le cadre du Programme de participation (Pp) qui fait partie des projets financés par l’Unesco. Lesquels programmes permettent aux pays sous-développés de réaliser des projets utiles aux jeunes, aux femmes, aux personnes handicapées, à l’environnement et aux commissions nationales qui servent d’interface entre l’Unesco et les gouvernements des Etats membres à travers le monde.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 735 fois