L’atelier méthodologique de tenue et de lancement de la conférence de performance pour l’élaboration du budget, gestion 2020 du ministère de l’Energie s’est ouvert hier à Cotonou. Prévu pour durer quatre jours, il a pour objectif de retenir un ensemble de projets à exécuter pour le compte de l’exercice budgétaire 2020 du ministère de l’Energie.

La conférence de performance pour l’élaboration du budget gestion 2020 du ministère de l’Energie entrant dans le cadre de l’élaboration du document de programmation pluriannuelle des dépenses 2020-2022 dudit ministère a eu lieu ce lundi.
Pour Hermann Zimé, directeur de la Programmation et de la Prospective du ministère de l’Energie, la conférence de performance est l’une des étapes importantes à l’échelle sectorielle dans le cadre de l’élaboration de la version V0 du document de programmation pluriannuelle des dépenses. Il note que c’est une étape au cours de laquelle les structures à l’échelle du ministère font le débat budgétaire pour circonscrire l’action du ministère sur le triennal et en particulier sur l’exercice 2020. « Il s’agira particulièrement de retenir, au terme de cet exercice, l’ensemble des projets à exécuter pour le compte de l’exercice budgétaire ainsi que la trajectoire de performance qui serait la nôtre sur le triennal et particulièrement sur l’exercice 2020 », a-t-il ajouté. Hermann Zimé indique que lorsque la trajectoire de performance aura été retenue, il reviendra aux différents responsables de structures d’aller défendre devant la commission mise en place leurs demandes budgétaires aux fins d’atteindre les performances envisagées tant sur l’exercice 2020 que sur le triennal 2020-2022.
« La finalité de la conférence de performance est de déterminer les performances du ministère sur 2020 ainsi que sur le triennal. Performances au regard desquelles, nous allons solliciter les demandes de crédit budgétaire assorties des arguments qui les justifient et faire le plaidoyer à l’endroit du ministère de l’Economie et des Finances pour avoir ce dont nous avons besoin pour relever les défis du secteur », a-t-il laissé entendre. Le directeur de la Programmation et de la Prospective informe également que cette conférence de performance permet de mettre à disposition un document qui sera transmis au parlement dans le cadre de l’élaboration de la loi des finances pour nourrir le débat d’orientation budgétaire qui aura lieu à la fin du mois de juin.
Le directeur de cabinet du ministère de l’Energie Hermann Zimé a rappelé pour sa part que le budget de l’Etat est un important instrument de politique économique et sociale du gouvernement. Armand Dakehoun indique que son élaboration suit un processus qui s’inscrit chaque année dans un calendrier allant du mois de mars au mois d’octobre en ce qui concerne l’exécutif. Il poursuit que l’une des principales activités du processus budgétaire est la tenue de la conférence de performance. A l’en croire, le gouvernement a fait le choix de renforcer les capacités énergétiques du Bénin à travers notamment la mise en place d’infrastructures énergétiques et l’implication des acteurs privés. selon lui, les actions à envisager en 2020 sont entre autres l’accroissement des capacités de production des moyens de transport et de distribution de l’énergie électrique, le développement et la gestion des partenariats pour assurer l’approvisionnement en gaz naturel, la promotion, de l’électrification rurale et de la maitrise d’énergie, le renforcement de capacités nationales de planification et de gestion du sous-secteur des combustibles domestiques et enfin la mise en place d’une politique adéquate de planification et du financement du secteur de l’énergie.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 713 fois