Les pépiniéristes d’anacardier étaient mardi dernier, en assemblée générale à Bohicon. Réunis en coopératives, ils sont venus du Borgou-Alibori, de l’Atacora-Donga, du Zou-Collines et de l’Ouémé-Plateau. Les travaux ont débouché sur la mise en place de la Fédération nationale des pépiniéristes d’anacardier certifiés (Fenapac) dirigée par un bureau de cinq membres pour un mandat de trois ans.

Le processus de structuration des pépiniéristes d’anacardier évolue. Après la définition des formes juridiques, l'appui à l'organisation des assemblées générales constitutives et la mise en place de quatre coopératives de producteurs d'Anacardiers Greffés dans les départements de l'Atacora-Donga, du Borgou-Alibori, du Zou-Collines et de l'Ouémé-Plateau, les coopératives régionales se sont fédérées au niveau national en un Groupement d'intérêt économique (Gie). Cette initiative a eu le soutien de l'Agence territoriale de développement agricole (Atda4). Elle est accompagnée par TechnoServe à travers BeninCajù et la Fédération nationale des producteurs d'anacardes du Bénin (Fenapab). Ces deux Ong, à travers leurs responsables, Soulé Manigui (TechnoServe) et Joseph Tokoré (Fenapab) se sont mises ensemble pour renforcer le dispositif organisationnel de ces pépiniéristes de plantules greffées d'anacardier pour une meilleure performance de la filière anacarde. Il s’agissait de travailler en faveur d’une accélération et intégration de la filière cajou au Bénin. Ce faisant, l'appui institutionnel était, lors de cette assemblée générale, l'un des principaux axes d'intervention de BeninCajù qui est un projet inclusif, global et novateur pour la filière cajou au Bénin. Prévu pour la période 2015-2021 il est exécuté par l'Ong TechnoServe en partenariat avec son homologue le Catholic Relief Services.
Au cours de l’assemblée générale tenue, mardi dernier à Bohicon, BeninCajù a mis à la disposition de l’assemblée une charte graphique afin d'assurer une meilleure visibilité aux acteurs à travers une identité visuelle, en vue d'asseoir un cadre de dialogue fécond pour l'épanouissement de leurs activités.
Pour accompagner ces acteurs, il a élaboré un plan d'actions en vue d'accroitre leur capacité de production et de distribution des plantules greffées de l'anacardier sur des bases d'efficacité et de durabilité qui favorisent de meilleures performances de la filière anacarde. Dans sa stratégie de renforcement des acteurs de la filière cajou, BéninCajù fournit des assistances techniques aux partenaires du public et du privé afin de promouvoir la production des noix brutes d'anacarde, le développement des chaines de valeurs, et l'amélioration des revenus.
Le credo de ces Ong est que tous les acteurs soient associés à cet exercice de convergence d’idées pour une réelle amélioration des performances.
A l'issue de cette assemblée générale constitutive, les coopératives régionales de producteurs d'anacardiers greffés ont mis sur pied une fédération qui est désormais le creuset national de dialogue, de mobilisations des ressources et de promotion de leurs activités. Les membres fondateurs ont alors adopté les statuts et règlement intérieur de cette fédération. Les membres du conseil d'administration et du comité de surveillance ont été aussi élus et installés dans leurs fonctions respectives. Egalement, un comité de suivi a été mis en place pour l'enregistrement de la structure et l'élaboration du plan d'actions.
Au nom du bureau élu, le président Noël Chabi Yabi promet travailler dans la transparence pour le développement de la filière anacarde au Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 859 fois