A l’hôtel de ville de Lokossa, mercredi 26 décembre dernier, les conseillers ont voté le budget primitif exercice 2019. Ce budget a recueilli 11 votes favorables sur 19 suffrages exprimés au cours de cette cinquième session extraordinaire. Ainsi, pour le fonctionnement de l’administration communale et les chantiers de développement au cours de l’année prochaine, le budget voté s’élève à 1.874.666.086 francs Cfa. Il se caractérise par un taux d’accroissement de 24,45% par rapport au budget 2018 qui est de 1.506.390541 francs Cfa.

Son vote a été possible grâce au soutien des chefs d’arrondissement de Houin et de Lokossa centre. Ils étaient du groupe des frondeurs qui rejetait toutes les initiatives soumises à la délibération du conseil. Le présent budget avait été rejeté aussi à la session budgétaire du 29 novembre dernier. A l’issue du vote favorable du mercredi 26 décembre dernier, Séverin Hounnou, chef de l’arrondissement de Lokossa-centre et Félix Sozèhouè de Houin justifient, tour à tour, leur nouvelle position par le souci de donner les moyens au maire pour conduire les chantiers de développement de la commune. « Puisqu’il (le maire) dit partout que c’est nous qui l’empêchons de travailler pour la ville, nous avons voulu, par ce vote, prouver à la population notre bonne foi », a expliqué Félix Sozèhouè. Soulagé par ce soutien des deux chefs d’arrondissement, le maire Pierre Awadji espère voir tout le reste des frondeurs déposer les armes. « Avant, on faisait des votes de 19 voix sur 19. J’en appelle au retour de cette bonne ambiance de travail au sein du conseil pour le développement de notre commune », souhaite Félix Awadji n

Désiré C. VIGAN A/R Mono-Couffo

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2421 fois