L’Association de développement de la commune d’Allada organise, depuis samedi dernier, en collaboration avec le Procad, une foire agricole pour valoriser la production locale. Pendant quatre jours, plus d’une vingtaine d’entreprises et de promoteurs agricoles exposeront leurs produits naturels ou issus de la transformation.

La commune d’Allada regorge d’énormes potentialités agricoles, mais très peu valorisées sur les plans local, national et international.
Pour corriger cette situation, l’Association de développement de la commune organise, du 22 au 24 décembre, en partenariat avec le Procad, une foire agricole en cette période de fin d’année pour permettre, non seulement aux populations de s’approvisionner, mais également aux étrangers de découvrir les productions locales disponibles.
Dans les stands installés à cet effet, l’on peut apprécier toutes sortes de produits, notamment de l’ananas naturel ou transformé en jus, de l’huile, de la farine et des galettes de soja, des régimes et huile de palme, du whisky à base du jus de palme, des produits d’élevage, des pagnes, des fruits et légumes.
Augustin Ahouansè, membre du comité d’organisation de la foire agricole d’Allada, rappelle que l’objectif de l’initiative est de montrer ce qu’on produit et qui le produit dans la commune. Elle vise également à permettre aux filles et fils d’Allada de fêter avec les produits de chez eux. Selon lui, la commune n’est pas des moindres dans le domaine agricole, avec de bonnes performances dans la production de l’ananas à titre illustratif.
Le président de l’association de développement de la commune d’Allada, Justin Amoussou, initiateur de la foire, affirme que l’association qu’il dirige a voulu profiter de la période des fêtes pour mettre en valeur la production locale et surtout encourager la consommation des produits agricoles. Cette foire permettra, selon lui, de promouvoir le tourisme gastronomique, car si tout le monde mange à sa faim, notre pays sera prospère.
La commune produit essentiellement de l’ananas, de la volaille, du poisson ainsi que d’autres fruits.
Justin Amoussou annonce le démarrage, dès mars 2019, de la construction du musée « Toussaint Louverture » dont les travaux s’achèveront en 2021. Raison de plus pour qu’il y ait une foire pour attirer les touristes et surtout pour vanter les produits locaux.
Le secrétaire général de la mairie d’Allada, Salomon Tognikès, estime que l’organisation de la foire est une activité de redevabilité exceptionnelle et de reconnaissance des mérites des producteurs. Cette manifestation traduit, selon lui, la volonté des initiateurs de promouvoir l’autosuffisance alimentaire au Bénin. Une initiative qui s’inscrit parfaitement dans les objectifs du Programme d’actions du gouvernement.
La représentante de l’Agence territoriale pour le développement agricole, Florencia Houngbété, a loué l’initiative qui, selon elle, est une invite à la promotion des produits locaux et contribue au développement. Elle a invité les populations à venir massivement s’approvisionner en produits de toutes sortes sur place pour booster la lutte contre la pauvreté.
Pour Clément Hounyovi, représentant de l’Union communale des producteurs d’Allada, ce qui se fait est une occasion pour faire connaître au monde ce qu’on produit à Allada, c’est une tribune pour la promotion des producteurs.
La représentante du directeur départemental de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Nina Dessouassi, félicite les initiateurs de cette première foire d’Allada qui, selon elle, doit se perpétuer. Elle promet que la direction s’investira davantage pour un meilleur suivi des pratiques agricoles. « Il urge d’accompagner les acteurs pour la promotion de leurs produits », déclare-t-elle.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3561 fois