Un protocole d'accord est signé, mardi 27 novembre dernier, entre un groupement de sociétés chinoises et l'Agence de promotion des investissements et des exportations (Apiex). Ce groupement de 11 entreprises est spécialisé dans la production d'équipements de pêche.

Laurent Gangbès, directeur général de Apiex, annonce que l’installation de ces entreprises offre la perspective de 500 emplois directs et environ 200 liés à la sous-traitance. Pour lui, ce sont les réformes du gouvernement pour accélérer les installations d'entreprises qui commencent par porter des fruits.
C'est une opportunité d’emplois, insiste Laurent Gangbès, qui encourage les jeunes à manifester leur intérêt lorsque le groupe va lancer le processus de recrutement.
Zhong Yi Cheng, porte-parole du groupement de sociétés chinoises, a dit la motivation du choix du Bénin sur l’ensemble des pays de la région prospectés. Selon lui, ils ont décidé de s’installer au Bénin du fait de la qualité des réformes, des lois sur l’investissement et l’environnement favorable pour les investisseurs.
Se réjouissant d’avoir signé cet accord avec Apiex, il annonce que les travaux vont démarrer dans les semaines à venir. Ce sont quelques 12 milliards de Francs Cfa qui seront investis pour la réalisation de ce projet. Une usine de fabrication de matériels de pêche et une unité de commercialisation seront ainsi installées au Bénin.
Il est à noter qu’un protocole d'accord est également signé la semaine dernière entre Apiex et la société française Engie Fenix Bénin. C’est dire que le Bénin commence par attirer des investissements étrangers pour l’embellie de son économie ?


Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3533 fois