Le gouvernement vient de trouver une solution durable à la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) qui connaît des difficultés à honorer ses engagements vis-à-vis de ses partenaires, notamment la Communauté électrique du Bénin et autres. Il vient d’octroyer la garantie de l’Etat à cette société dans le cadre d’un concours bancaire pour lui permettre d’apurer ses dettes.

Les difficultés que connaît la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) sont les conséquences des problèmes structurels auxquels elle est confrontée depuis de longues années. Elles ne lui permettent pas d’honorer ses engagements vis-à-vis de ses partenaires dont la Communauté électrique du Bénin et autres fournisseurs.
Pour mettre fin à cette situation, cette société a sollicité du gouvernement, l’autorisation de réaliser un concours bancaire de 27 milliards auprès des banques de la place.
Le gouvernement, réuni au cours de sa séance hebdomadaire de ce mercredi, a marqué son accord pour l’octroi de la garantie de l’Etat. Ce qui lui permettra d’apurer ses dettes vis-à-vis de la CEB pour un montant de 16 milliards de francs CFA et au paiement intégral de ses dettes vis-à-vis de ses autres fournisseurs pour un montant de 11 milliards. Ce qui du coup fera que le Bénin se mettra totalement à jour à l’égard de la CEB conformément aux conclusions de la réunion tenue à Lomé le 27 novembre dernier par les chefs d’Etat du Bénin et du Togo, invités à mettre en place leurs garanties respectives au plus tard le 31 décembre prochain.
La Sbee, pour le remboursement à bonne date de ses dettes, ouvrira un compte séquestre alimenté mensuellement à concurrence de 500 millions.
Cette solution fait que la capacité de la société à supporter le poids de l’endettement ne sera pas affectée par le concours bancaire sollicité

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2147 fois