Le ministre de l’Energie, Dona Jean Claude Houssou, a présidé, vendredi 16 novembre dernier à Cotonou les travaux de l’atelier sur la revue de l’énergie exercice 2017. Au terme des travaux, les partenaires techniques et financiers se sont engagés à accompagner davantage le Bénin dans sa volonté de révolutionner le secteur.

Les partenaires techniques et financiers sont désormais engagés à soutenir le gouvernement dans sa politique de transformation du secteur de l’énergie au Bénin. Ils ont tous, après leur présentation au cours de cette revue, renouvelé leur engagement à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des actions prévues dans son programme d’actions dans le secteur de l’énergie. Ils sont donc disposés à répondre, en fonction de leurs procédures et disponibilités, aux exigences pour une véritable promotion du secteur et la durabilité des actions menées. C’est lors de l’atelier sur la revue du secteur de l’énergie, vendredi dernier à Cotonou. 

Cet engagement découle des avancées significatives notées lors des travaux de la revue exercice 2017. Dans cette revue, a dit le ministre de l’Energie, Dona Jean Claude Houssou, plus de 3/4 des recommandations de l’an dernier ont été traitées avec pour conséquences des résultats concrets, à la fois au niveau de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) mais également d’autres domaines. Autrement dit, sur l’ensemble des champs de performances du système électrique du Bénin, toutes les actions qui ont été mises en œuvre par le gouvernement, que ce soit les projets majeurs, mais aussi des réformes courageuses, commencent par porter leurs fruits. Car, quelques indicateurs clés de performances montrent qu’en deux ans et demi, des performances extraordinaires sont réalisées. Notamment, sur la durée moyenne de coupure qui est passée en 2015 de 75 heures à 17 h, soit une division par 4.
Il a fait remarquer, tout de même, que le plus dur reste à faire parce qu’il importe de travailler sur l’ensemble des champs, c’est-à-dire la production d’énergie disponible en quantité et en qualité et à l’heure en prenant en compte l’environnement et meilleur coût. Surtout que la priorité accordée au secteur de l’énergie donne maintenant des résultats visibles. Ainsi, il faut faire en sorte que ces résultats soient durables. Et pour qu’il en soit ainsi, poursuit le ministre, il faut que les actions continuent à être soutenues. Il importe également, ajoute-t-il, de faire en sorte que les transformations structurelles de l’économie du Bénin qui se traduisent par l’amélioration des conditions de vie des populations soient une réalité grâce à l’efficacité du socle de l’énergie électrique et à sa disponibilité.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1668 fois