Le ministère en charge de la Culture valorise autrement les acteurs de la chaîne du livre à travers le « Grand prix littéraire du Bénin ». Cette initiative lancée ce jeudi 15 novembre à Cotonou sera le point de départ pour un avenir plus reluisant de la chaine du livre.

Pour dévoiler aux acteurs de la chaîne du livre le « Grand prix littéraire du Bénin », c’est le ministre en charge de la Culture, en personne, qui s’en est chargé. Face à eux, Oswald Homeky, sourire à peine contenu, présente la charpente du dernier-né de son ministère en direction du monde littéraire. Les innovations contenues dans le « Grand prix littéraire du Bénin » ne sont ni le signe d’un désamour pour les acteurs de la chaîne du livre, encore moins la manifestation d’une quelconque envie de laisser le secteur à la traine, assure Oswald Homeky. Bien au contraire. La vision, désormais pour le livre, pour la culture et les autres secteurs du ministère est futuriste et plus valorisante. 

« Nous avons retenu comme première innovation d’élargir le nombre de genres littéraires à cinq au lieu d’un seul. Ensuite, d’améliorer qualitativement le contenu du prix qui est donné à chaque lauréat», révèle-t-il. Désormais, indique le ministre, « les personnes qui ont réussi à publier dans certains genres comme le roman, la nouvelle, le conte, le théâtre pourront déposer leurs productions et ensuite, un jury de qualité s’occupera de les étudier, et les lauréats seront récompensés, à la taille de leurs talents». Mais, « la bonne nouvelle », selon lui, « c’est que chaque lauréat aura le privilège de participer à l’initiative présidentielle de l’excellence qui est une initiative du chef de l’Etat pour célébrer les talents dans plusieurs secteurs et pour laquelle les acteurs du livre seront également intégrés ».

Que savoir du « Grand prix littéraire du Bénin » ?

La conception du « Grand prix littéraire du Bénin » a été surtout l’œuvre de Koffi Attedé, directeur des Arts et du Livre (Dal). Précédemment éditeur et organisateur du plus grand concours de livre au Bénin, c’est sans gêne que le désormais cadre du ministère en charge de la Culture a mis au point cette innovation qui, certainement, fera date dans l’histoire du livre au Bénin. Les acteurs qui ont effectué le déplacement s’en convaincront à la suite de la présentation détaillée du concept. Koffi Attedé explique alors que ce prix est une manifestation officielle du ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports, mise en œuvre par sa direction et qui vise à mettre en valeur la diversité de la création littéraire nationale, faire découvrir et promouvoir les écrivains béninois et leurs œuvres, encourager le professionnalisme chez les éditeurs nationaux, déceler, stimuler et valoriser les jeunes talents littéraires et favoriser le positionnement de notre pays sur la scène littéraire africaine et mondiale. C’est une compétition biennale qui consacre, à chaque édition, cinq œuvres littéraires de fiction écrites en français par des auteurs béninois en théâtre, poésie, roman, nouvelle, conte.
« La participation est ouverte aux œuvres d’auteurs de nationalité béninoise, publiées entre le 1er janvier 2015 et le 20 juin 2019 inclus. Les auteurs ne peuvent faire directement acte de candidature. Les éditeurs sont les seuls habilités à présenter des candidatures parmi les auteurs de leurs catalogues. La participation par éditeur est limitée à cinq titres d’auteurs différents au maximum. Les ouvrages d’auteurs collectifs ne sont pas éligibles », a expliqué le directeur dans sa présentation. In fine, trois œuvres finalistes retenues par catégorie seront soumises à l’appréciation du jury. Celui-ci décernera le grand prix littéraire à la meilleure des trois œuvres finalistes par catégorie selon une grille de lecture et de notation. Ce Jury est composé de trois membres choisis parmi les personnalités du monde culturel et littéraire du Bénin et de l’Afrique.

Des prix…

Le lauréat de chaque catégorie du Grand Prix Littéraire du Bénin reçoit, à titre individuel, une enveloppe financière d’un montant de deux millions
(2 000 000) de francs Cfa et un trophée. Les lauréats participent à « l’Initiative présidentielle de promotion de l’excellence » et aux rendez-vous littéraires continentaux et internationaux auxquels le Bénin prend part. La Dal s’engage, en outre, à acquérir deux cents exemplaires de chaque titre lauréat. Pour ce qui les concerne, les éditeurs des œuvres primées inscriront la mention « Grand prix littéraire du Bénin » sur chaque exemplaire des ouvrages primés avec insertion du logo du ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports. Les lauréats, eux, deviennent des ambassadeurs de la littérature béninoise auprès des pouvoirs publics, des partenaires nationaux, internationaux et son porte-flambeau à l’occasion des grandes rencontres et rendez-vous littéraires auxquels le Bénin prend part.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1378 fois