Les avocats du barreau béninois accueillent trois nouveaux confrères. Ils ont prêté serment hier à la Cour d’appel de Cotonou devant une pléthore d’hommes en toge. C’est lors d’une audience solennelle conduite par le président de céans Hubert Dadjo.

Me Henri Venance Araba, Me Télesphore Tognito Dikpo et Me Abdoulaye Afani sont désormais admis au barreau du Bénin. S’inscrivant ainsi dans l’Ordre des avocats du Bénin, ils peuvent exercer dans l’espace Uemoa en vertu du principe de la libre circulation. C’est d’ailleurs ce qui explique la présence des bâtonniers des différents barreaux de l’espace Uemoa à l’audience solennelle de prestation de serment des trois impétrants. 

Devant leurs confrères du barreau béninois et ceux de l’Uemoa, devant leurs proches et face aux conseillers de la Cour d’appel de Cotonou, ils ont exprimé avec assurance leur engagement à servir la cause de la justice, à assurer avec professionnalisme la défense des droits des justiciables. Leur souhaitant la bienvenue, le bâtonnier de l’Ordre des avocats du Bénin, Yvon Détchénou, a encouragé les trois avocats et rappelé certains principes chers au barreau. Il s’agit notamment du respect des règles déontologiques et de la discipline. Aussi, les a-t-il conviés à la confraternité et à une collaboration teintée de courtoisie avec l’ensemble des acteurs de la justice. Faisant suite aux réquisitions favorables du Procureur général près la Cour d’appel de Cotonou, Pierre Dassoundo Ahiffon, le président de céans, Hubert Dadjo, a renvoyé les trois avocats à l’exercice de leurs fonctions en les invitant à rester fidèles à leur serment.
Soucieux déjà du respect des règles en vigueur au barreau béninois, aucun des trois avocats nouvellement admis n’a voulu se confier à la presse. « Vous avez vu combien les différents intervenants ont insisté sur le respect des règles... », a rappelé aimablement Me Henri Venance Araba.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2236 fois