La demi-finale du concours de programmation informatique Arabe et Afrique édition 2018 s’est déroulée dimanche 11 novembre dernier. Les candidats de la zone Afrique de l’Ouest ont passé leur test à Cotonou dans les locaux de Malcom Technologies Bénin, facilitateur et organisateur dudit concours.

« Nous devons batailler pour rehausser le niveau de nos étudiants. Le travail, rien que le travail, avec l’implication des enseignants, des autorités universitaires et des autorités politico-administratives. Mapcom Group s’engage aux côtés des universités pour que nous ne soyons pas en marge de ce cadre », a déclaré le président du comité d’organisation du concours sous-régional, Prosper Gnimadi, au terme du verdict. Il annonce déjà que pour la prochaine édition, les compétitions nationales vont commencer tôt, dès février prochain.
En effet, 20 équipes venues du Bénin, du Niger et du Nigéria ont pris part au concours sous-régional de programmation informatique. C’est une compétition qui offre beaucoup d’avantages aux étudiants dans le domaine informatique. Une initiative qui a démarré depuis 2008, mais à l’époque, les pays de l’Afrique de l’Ouest qui y participaient étaient reliés à la zone Afrique du Sud, une position désavantageuse. C’est grâce au leadership de Mapcom Group qu’il a été ouvert un site au Bénin pour l’espace Afrique de l’Ouest, qui est désormais relié à la zone Arabe. Dix pays de l’Afrique de l’Ouest sont dans ce nouveau réseau. Il s’agit du Bénin, du Togo, du Niger, du Burkina Faso, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Guinée, du Ghana et du Nigeria. Pour des questions de calendrier universitaire, les équipes du Sénégal, du Burkina Faso et du Togo n’ont pas pu effectuer le déplacement pour la présente édition.

Faire davantage d’effort

Pour la zone Afrique de l’Ouest, la première équipe au concours sous-régional de programmation informatique est « Require» (’’good grsp’’) de l’Institut de mathématiques et de sciences physiques (Imsp) de Dangbo qui a résolu 2 problèmes sur 12. Mais aucune équipe de la zone n’a pu résoudre 5 problèmes pour pouvoir être retenue pour la finale mondiale. Une finale qui aura lieu à Porto au Portugal du 31 mars au 4 avril 2019. La première équipe de toute la région Arabe Afrique (Radio Active) vient de l’Egypte avec 9 problèmes résolus. « Nous retenons donc que nous continuerons de travailler car le niveau auquel les étudiants se sont exercés lors de cette demi-finale est très élevé. Les universités des pays arabes ont compris très tôt et c’est pourquoi ils occupent de plus en plus le marché de l’emploi des Tics », fait savoir le président du comité d’organisation du concours sous-régional, Prosper Gnimadi. Il poursuit: « Nous avons insisté pour qu’un site soit ouvert dans l’espace Afrique de l’Ouest parce que cette zone est souvent considérée comme une zone de paresseux. Nous devons tout faire pour rendre l’Afrique de l’Ouest fière. Concourir et montrer de quoi nous sommes
capables, l’enjeu est de taille », a expliqué Prosper Gnimadi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1435 fois