Les élèves du Ceg Akassato ont bénéficiés samedi 3 novembre dernier, d’un dépistage des problèmes oculaires, capables de diminuer les performances scolaires, notamment au Baccalauréat.

Les affections courantes qui peuvent perturber l’acuité visuelle ont été dépistées gratuitement chez les élèves du Ceg Akassato. C’est une assistance des Lions Club Abomey-Calavi Acacia et Diamant, le 3 novembre dernier. Une œuvre pour aider les candidats aux examens à donner de bons résultats scolaires, notamment pour une bonne préparation au Baccalauréat. 

L’action s’est déroulée au Ceg Akassato, en présence d’un noyau non négligeable du corps professoral avec à sa tête la directrice de l’établissement, Karimatou Moudachirou Assogbadjo. Elle est une réponse à la sollicitation des responsables de l’établissement. Ce service est soutenu par une clinique à travers Dr Alain Amoussouga.
La séance de dépistage a démarré par une sensibilisation sur l’hygiène des yeux. Après cette phase, les apprenants sont répartis en groupes pour faire les examens préliminaires. Ensuite, ils sont passés devant le médecin qui les ausculte, examine leurs yeux pour faire le dépistage des pathologies éventuelles. Certains apprenants s’en sont sortis avec une ordonnance médicale, et pour d’autres, c’est une prescription de verres…
Alexis Bokossa, président du Lions club Abomey-Calavi Acacia, a indiqué que cette action est une opportunité de travailler avec une Ong qui offre des verres aux enfants dont les prescriptions seront conformes avec le disponible. « L’offre est gratuite. C’est un service gratuit que nous sommes venus offrir », ajoute le président du Lions club Abomey-Calavi Acacia.
Au terme de l’activité, Yves Agondanou, président du Lions club Abomey-Calavi Diamant, s’est réjoui de son succès. «Nous avons eu plus d’une centaine de personnes et, je crois que tous sont satisfaits… », a-t-il laissé entendre. Il ajoute que « le rapport que fera l’ophtalmologue permettra de savoir comment faire pour faciliter la tâche aux élèves qui ont des problèmes visuels ».
La Directrice du Ceg Akassato, Karimatou Moudachirou Assogbadjo, quant à elle, ne doute point de l’impact de la consultation sur les résultats de fin d’année. Elle salue cette œuvre. «Je ne peux que dire merci et prier pour que l’œuvre puisse s’étendre à tous les enfants du Bénin », dit-elle.
Eunice Abamba, élève en Tle A2 au Ceg Akassato, exprime au nom de ses camarades sa satisfaction à la suite de sa consultation. « Je suis plus ou moins satisfaite, parce que je sais maintenant ce qui est à la base de mes tensions au niveau de mon œil », a-t-elle déclaré.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1480 fois