La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) a animé une conférence publique, vendredi 2 novembre dernier, pour sensibiliser sur les conditions d’enseignement.

Les conditions d’exercice des activités pédagogiques dans les écoles ont mobilisé la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb). Vendredi 2 novembre dernier, elle a sensibilisé les acteurs du secteur éducatif sur l’écosystème. 

À la faveur d’une conférence publique, animée par le secrétaire général confédéral, Nagnini Kassa Mampo, le syndicat appelle à résoudre les problèmes de l’école.
Après un mois et demi d’activités pédagogiques, le constat, selon le secrétaire général confédéral de la Cstb, est que l’école béninoise se trouve en difficulté. Il étaye son allégation par le manque d’enseignants, d’infrastructures et de matériel didactique. Une situation relevée, a-t-il souligné, autant au primaire qu’au secondaire.
Selon des statistiques citées par la Cstb, le niveau secondaire de l’École béninoise présente une moyenne 34,2% en couverture d’enseignants. La différence, poursuit Nagnini Kassa Mampo, est comblée par "des enseignants honoraires". Déplorant la situation précaire de ces enseignants occasionnels, il a souligné que la situation est pareille dans les enseignements maternel et primaire.

Mauvaise qualité de l’enseignement

A cette situation, poursuit la Cstb, s’ajoutent les conditions d’enseignement. Selon le secrétaire général confédéral, le manque d’infrastructures est caractérisé par l’insuffisance de salles de classe et de mobilier. Il précise qu’à l’école primaire, il n’y a pas de matériel de travail comme les cahiers d’activité, les manuels, les guides, etc. Toutes choses, regrette-t-il, qui compliquent la préparation des fiches et le déroulement des cours.
Cette situation de pénurie d’enseignants et de manque d’équipements et d’infrastructures aurait des conséquences. Entre autres, il relève qu’avec la pléthore des effectifs, le suivi des apprenants devient difficile.
Pour finir, Nagnini Kassa Mampo souligne que l’école béninoise compte des enseignants sans salaire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1817 fois