Comme à ses habitudes, la Haute école de commerce et de management (Hecm) a célébré cette année encore ses meilleurs étudiants, au cours d’une soirée dite de l’excellence, samedi 27 octobre dernier à la plage Dream Beach à Cotonou. La cérémonie a été placée sous l’égide de Kokou Assogba, directeur général de l’Enseignement supérieur représentant le ministre de tutelle.

Des attestations de succès cosignées, deux motos, des bons de réduction sur les frais de scolarité, des lots d’ouvrages, des bons de stages payés, des ordinateurs, etc. Ce sont, entre autres, les prix dont ont été gratifiés les meilleurs étudiants de la Haute école de commerce et de management (Hecm) au titre de l’année 2017-2018.

Plantant le décor, Albert Chincoun, directeur général par intérim de la Haute école de commerce et de management (Hecm), indique que la cérémonie est placée sous le signe de l’excellence et consacrée à la récompense des meilleurs étudiants de l’année 2017-2018. Les lauréats sont de la catégorie des étudiants ayant obtenu des moyennes comprises entre 14 et 16, des majors de promotions, sans oublier les titulaires de licence et de master. Ces résultats d’excellence sont l’œuvre aussi bien des parents, des enseignants, des entreprises que des apprenants, a reconnu le directeur général par intérim.
Notant qu’il n’y a de richesse que d’hommes, Marlène Yèdji, porte-parole des récipiendaires a rendu hommage au corps professoral de Hecm. « La rigueur, l’assiduité, le sérieux et la qualité des formations que vous nous avez transmises ont porté leurs fruits », a-t-elle reconnu. Mais la remise des attestations n’est pas une fin en soi. Selon elle, il n’est pas question pour eux d’empocher leurs diplômes et d’aller dormir sur leurs lauriers. « C’est maintenant que notre vrai combat commence », a averti Marlène Yèdji en précisant qu’il reste à mettre en action sur le marché du travail les compétences acquises au cours de leurs formations. Consciente de ce que ce pari ne sera pas gagné seulement par les récipiendaires, elle a invité aussi bien les autorités béninoises, les responsables de Hecm, les opérateurs économiques que les parents à ne pas cesser de les soutenir.

Pour le développement

Intervenant au nom du ministre de tutelle, le directeur général de l’Enseignement supérieur, Kocou Assogba, a souligné que la cérémonie est la célébration du développement du Bénin. Car, a-t-il expliqué, le développement des autres secteurs est tributaire des ressources humaines bien formées. Aussi, a-t-il encouragé les responsables de Hecm à poursuivre leurs efforts pour mettre à la disposition du pays des jeunes diplômés valables, capables de propulser le développement du pays.
En dehors des remises de prix et d’attestations aux étudiants, la cérémonie a connu la prestation de serment de 9 nouveaux enseignants titulaires de doctorat dans diverses spécialités. Tour à tour, ils ont défilé devant Félix Iroko, directeur académique de Hecm, pour s’engager à remplir leurs fonctions comme cela se doit. Ils font désormais partie du corps enseignant de cet établissement supérieur privé. Aussi, Bonaventure Natondé Aké, le promoteur, leur a-t-il prodigué de sages conseils. Ils doivent, selon lui, considérer leur mission comme un sacerdoce et l’école comme un sanctuaire. Par conséquent, il les a invités à être comme des pasteurs et prêtres auprès des apprenants dont ils ont la charge.
La promotion des lauréats 2017-2018 est parrainée par Cosme Goundété, président de l’Ordre des experts comptables du Bénin. Pour la promotion 2018-2019, le parrain est un ancien étudiant de Hecm devenu ministre : Oswald Homeky représenté à la cérémonie par son directeur de cabinet.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2517 fois