Les invectives dont fait objet le président de la République depuis quelque temps ne sont pas du goût des membres du mouvement des Jeunes empereurs de la République (Jer). Ceux-ci sont montés au créneau, ce lundi 29 octobre à Godomey, pour mettre en garde leurs auteurs et leurs commanditaires.

Ceux qui s’attaquent au chef de l’Etat à travers des propos déplacés et injurieux ont désormais des répondants prêts à répliquer et à défendre l’intégrité du président de la République. Les Jeunes empereurs de la République (Jer) se disent irrités par ce comportement de certaines personnes qu’ils qualifient d’aigris pour avoir perdu le pouvoir. Cette sortie médiatique est donc pour eux un ultimatum à ces dernières qui injurient le chef de l’Etat oubliant qu’il est une institution. « C’en est assez! La récréation est terminée», a lancé Crespin Kakaï-Glèlè, coordonnateur du mouvement. Selon ses propos, il s’agit chaque fois d'histoires infondées, montées de toutes pièces qui ne doivent nullement influencer et inquiéter les populations. Ces populations, selon Crespin Kakaï-Glèlè, voient bien le travail qu’abat Patrice Talon depuis plus de deux ans et restent déterminées à toujours l’accompagner. Il rappelle l’état dans lequel le Bénin était lorsque Patrice Talon est arrivé au pouvoir. Pour lui, le pays a été mal gouverné pendant plusieurs décennies par des hommes ayant fait le lit à la corruption qui ne veulent pas que les choses changent aujourd’hui. « Personne ne se soucie réellement ni du vrai décollage économique, ni de la résorption de l’épineux problème de chômage des jeunes», confie Crespin Kakaï-Glèlè qui poursuit que l’élection de Patrice Talon n’est pas le fruit d’un hasard, il est envoyé pour véritablement redresser le pays. « Le président Patrice Talon incarne le messie dont nous devons nous réjouir », ajoute-t-il. Le coordonnateur du mouvement Jer précise que contrairement à ce qui se raconte dans l’opinion, la justice n’a condamné qui que ce soit par passion ni par désir de brimer, mais par la ferme volonté de mettre fin à la corruption et à certains vices qui minent le Bénin. Les Jeunes empereurs de la République encouragent donc le chef de l’Etat à continuer sur cette lancée qui reste, selon eux, la seule voie pour conduire le Bénin vers le développement tant espéré.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2327 fois