L’hôtel de ville de Grand-Popo a servi de cadre, hier lundi 29 octobre, au démarrage de la remise effective des secours nationaux aux couches vulnérables du Mono par Hortense Laure Dotou, directrice départementale en charge des Affaires sociales. Dans l’ensemble des six communes du département, c’est une cagnotte de 6 504 000 francs Cfa qui est en train d’être mise à disposition de 96 personnes.

L’édition 2018 de la remise des secours nationaux aux couches vulnérables a effectivement démarré dans le Mono. Grand-Popo a été la première étape où cette assistance du gouvernement a impacté dix-sept citoyens dont quatre hommes. Ces bénéficiaires ont reçu, au total, un million deux cents deux mille contre huit cent vingt-cinq mille francs Cfa octroyés en 2017 dans la ville balnéaire. La remise a eu lieu à la salle de délibération de la mairie de Grand-Popo sous l’égide de la directrice départementale en charge des Affaires sociales, Hortense Laure Dotou, et en présence des élus de la commune. L’augmentation, cette année, de la cognotte distribuée a été saluée par Prospère Gnonkokpon, deuxième adjoint au maire de Grand-Popo. « Pour cette augmentation substantielle, je m’en voudrais de ne pas remercier le gouvernement et en particulier, le personnel de la direction départementale en charge des Affaires sociales du Mono », a-t-il laissé entendre.

Après Grand-Popo, le personnel de la direction départementale poursuit le même exercice dans les cinq autres communes du Mono. Il s’agit de Comé, Houéyogbé, Bopa, Athiémé et Lokossa. Selon Hortense Laure Dotou, « l’opération permet de soutenir 96 personnes dont 75 femmes dans le Mono avec une enveloppe financière de 6 504 000 francs Cfa ». Si la commune de Lokossa emporte le plus petit montant soit 652 000, celle de Houéyogbé s’en sort avec le gros lot de 1 620 000 francs Cfa. Mais consciente de ce que la demande sur le terrain est plus immense, elle lance un appel à contribution des collectivités locales en vue d’accompagner les efforts déployés par le gouvernement à travers le ministère en charge des Affaires sociales. « Je voudrais plaider auprès des conseils communaux en vue de l’insertion d’une ligne budgétaire pour renforcer les efforts du ministère », a-t-elle dit.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2122 fois