Le directeur général de la Police républicaine, le général Nazaire Hounnonkpè, a échangé, vendredi 19 octobre dernier, à la préfecture de Lokossa, avec les chefs d’unité du Mono dans le cadre d’une tournée nationale initiée en vue de dissiper des points d’ombre et remettre de l’ordre au sein des différents détachements.

S’imprégner des difficultés des fonctionnaires de la Police républicaine, y apporter des solutions et remettre d’attaque le détachement notamment en ces périodes de fin d’année. Telles sont les motivations qui sous-tendent la descente du général Nazaire Hounnonkpè dans le département du Mono.

Les échanges entre le directeur général de la Police républicaine et ses collaborateurs ont duré près de deux heures d’horloge à la salle de conférence de la préfecture de Lokossa en l’absence des médias. Cette séance se serait penchée également sur les dispositifs sécuritaires mis en place pour éviter des surprises désagréables sur le plan sécuritaire essentiellement en cette veille des fêtes de fin d’année.
A la fin de la séance, le général Nazaire Hounnonkpè confirme que cette rencontre a permis de tenir un langage de vérité entre professionnels. Elle a été l’occasion de s’approprier le décret portant Code d’éthique et de déontologie à la Police républicaine, à en croire le directeur général. Il dit leur avoir également remonté le moral vu que tout récemment, il y a eu, sur les réseaux sociaux, des polémiques autour de la correspondance qui a retiré la prise en charge aux agents de l’ex-gendarmerie versés à la Police républicaine après la création de celle-ci. Le général Hounnonkpè rassure que tous les avantages de ces désormais agents de la Police républicaine sont garantis suivant leur catégorie. « Ils n’ont pas à avoir peur. Aucun de leurs intérêts n’est menacé », gage Nazaire Hounnonkpè.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2124 fois