Les fédérations sportives hésitant à s’investir dans l’encadrement de la relève depuis la base, le gouvernement de la Rupture a pris ses responsabilités, en optant pour les classes sportives. Accueillie favorablement à Djougou, l’initiative connait déjà sa phase active.

A Djougou, les classes sportives sont désormais opérationnelles. Et ce, depuis mercredi 17 octobre dernier. C’est grâce à la disponibilité du responsable ayant à charge sa mise en œuvre dans la commune, Emmanuel Adadja.
Entré en possession de son matériel didactique, il s’est aussitôt mis au travail. Il n’entend pas perdre du temps. Dans la foulée, il a reçu les apprenants des collèges de la ville et les a repartis dans les différentes catégories de travail.
Selon Emmanuel Adadja, le gouvernement ne s’est pas trompé en choisissant Djougou, un vivier de football. Un peu de moyens, insiste-t-il, suffit pour faire révéler les jeunes talents dont regorge la localité. Il est convaincu que dans quelques années, l’opération des classes sportives initiées par le gouvernement portera ses fruits pour le bonheur du football béninois.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1205 fois