Quel Bénin voulons-nous à l’horizon 2023 ? Le nouveau programme pays 2019-2023 du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) se veut un instrument au service du développement durable et prospère pour tous les Béninois, les quatre prochaines années. Il intègre la vulnérabilité et les mesures visant à soulager les populations. Un séminaire d’appropriation s’est ouvert dans ce cadre ce mardi 16 octobre à Cotonou.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) trace les sillons d’un Bénin prospère pour tous à l’horizon 2023. C’est dans cette logique que s’inscrit son nouveau programme pays pour la période 2019-2023. A l’échéance fixée, le Bénin sera un pays prospère, exempt de toute discrimination, avec des institutions viables au service de tous. Ce programme intègre les défis émergents de développement au Bénin.
La réalisation de ces ambitions suppose une préparation en amont afin d’assurer l’internalisation du document pays par les cadres à divers niveaux. D’où le séminaire d’appropriation qui marque le début de l’opérationnalisation du nouveau programme pays du Pnud pour la période 2019-2023. Il servira de tremplin pour un examen et une prise en main des différents outils de programmation, de mise en œuvre et de suivi en vue du démarrage effectif du programme pays dès janvier 2019. Lequel programme intègre les défis du « changement climatique et des engagements pris à l’échelle mondiale pour y remédier ; la montée des inégalités et de leurs ramifications dans l’économie, la gouvernance et le développement humain ; l’urbanisation rapide ainsi que les défis et opportunités qui y sont associés », détaille le représentant résident du Pnud par intérim, Adama Bokar Soko. Dans tous ces domaines, le programme 2019-2023 cherche à intégrer la lutte contre les vulnérabilités, la gestion des risques et les mesures visant à donner aux femmes et aux jeunes les moyens de participer pleinement au développement, poursuit-il.
Le séminaire initié dans ce sens permettra aux participants d’échanger sur les termes programmatiques, les modalités de mise en œuvre selon les nouvelles directives de programmation du Pnud, précise le ministre du Travail et de la Fonction publique, Adidjatou Mathys, représentant le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement.

Deux objectifs majeurs

Le nouveau programme pays du Pnud vise deux objectifs majeurs. Le premier concerne la promotion d’une croissance durable, forte et qui profite à tous. Et le second, la consolidation de l’Etat de droit, de la démocratie et promotion de la bonne gouvernance. Relativement au premier objectif, le nouveau programme se propose d’agir en faveur des populations vulnérables en vue d’une résilience, d’ici à 2023. Des interventions qui leur permettront également de jouir d’une qualité de vie grâce à un travail décent, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et aux énergies propres, et grâce à la gestion durable des ressources naturelles, des effets négatifs des changements climatiques, et des crises des catastrophes.
Pour atteindre ces objectifs, le Pnud entend œuvrer en faveur d’une société résiliente caractérisée par une croissance économique durable, et partagée notamment dans les zones rurales et péri-urbaines en veillant à ne laisser personne sur le carreau.
Par rapport au second objectif, le nouveau cycle de programme 2019-2023, se focalisera sur l’accès de la population béninoise à des institutions responsables, transparentes et efficaces et à une administration plus moderne à tous les niveaux….
« Le Bénin fait partie de deux pays sur sept dont le descriptif programme pays a obtenu l’annotation de document de bonne qualité », apprécie le ministre du Travail et de la Fonction publique, représentant le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement. Mieux, le document du programme pays est aligné sur les priorités nationales telles qu’elles ressortent du Programme d’actions du gouvernement (Pag- 2016-2021), du Plan national de développement (2018-2025), et du programme de croissance pour le développement durable 2018-2021, développe-t-elle.
La méthodologie d’élaboration de la stratégie de coopération du système des Nations unies au Bénin est fondée sur une approche inclusive afin de ne laisser personne en rade. « Les consultations ont été menées avec les personnes vivant avec le Vih, les personnes handicapées, celles discriminées du fait de leur orientation sexuelle, les toxicomanes », précise le coordonnateur résident du Système des Nations unies, Jean-Pierre Baptiste.
Les leçons tirées des trois premières années de mise en œuvre de l’agenda 2030 présentent des éléments d’éclairage importants à capitaliser dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme pays du Pnud 2019-2023.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1279 fois