Le Collège d'enseignement général de Lalo, dans le Couffo, a servi de cadre hier, mardi 16 octobre, à la célébration de la trente-huitième Journée mondiale de l'alimentation et au lancement de la vingt-deuxième édition de telefood. C’était sous la houlette du ministre Gaston Dossouhoui en charge de l’Agriculture et de Jean Adanguidi, représentant la Fao, et en présence du préfet du département, Christophe Mègbédji et de plusieurs maires.

Avec le soutien de la Fao, partenaire technique et financier du Système des Nations unies, le Bénin a célébré, hier, la trente-huitième Journée mondiale de l'alimentation portant sur le thème « Agissons pour la faim zéro ». Autour de ce thème évocateur de l’urgence d’entreprendre des actions collectives et simultanées, de par le monde, en vue d’améliorer l’existence des populations vulnérables, la célébration a été marquée, à Lalo, par la remise de lots d’équipements à douze coopératives agricoles constituées des femmes spécialisées dans la production et la transformation de divers produits de terre. Les organisations professionnelles lauréates sont les meilleures en termes de production dans chacun des douze départements du pays. Outillées suivant les spécificités de leurs activités respectives, les femmes agricoles sont retournées chez elles les bras chargés des lots composés, entre autres, de presse manioc, d’étuveuse de riz, de concasseuse de karité, de sacs d’engrais et de pulvérisateurs ainsi que de batteuses-vanneuses et de bassines. Le don des équipements a été possible grâce aux financements des partenaires techniques et financiers du Bénin notamment la Fao préoccupée par l’éradication de la faim dans le monde.
En vue de faire contribuer tous les acteurs à l’atteinte de l’objectif, la fin de la faim au Bénin, l’occasion de la présente célébration a été également saisie pour procéder au lancement de la vingt-deuxième édition de telefood pour le compte de tout le Bénin. Aux dires du ministre Gaston Dossouhoui qui a donné le top de cette campagne destinée à collecter des fonds, l’initiative permet de financer l’équipement d’autres organisations paysannes. La collecte de fonds effectuée sur place s’élève à plus de six-cent mille francs Cfa. Les personnes désireuses de participer à la campagne peuvent directement verser leurs dons dans le compte N° 90 103 765 001 000/97 logé à la Bibe Jéricho/Cotonou, à en croire le ministre en charge de l’Agriculture.
Rappelant les efforts du gouvernement, le ministre Gaston Dossouhoui soutient qu’en organisant les présentes manifestations, le Bénin souscrit dans la dignité à son engagement, en tant que pays membre de la Fao, d’œuvrer aux côtés de cette institution pour combattre la faim et éradiquer la pauvreté dans le monde. Selon l’analyse globale de la vulnérabilité et de la sécurité alimentaire réalisée en 2017, 47,5% de la population béninoise jouissaient d’une sécurité alimentaire et 42,9% avaient une consommation alimentaire adéquate, mais sont à risque de basculer en insécurité alimentaire en cas de chocs sévères ou fréquents.
A son tour, le chargé de programme à la Fao, Jean Adanguidi, représentant du représentant intérimaire de l’institution, soutient qu’à l’instar des pays comme le Brésil, le Bénin peut et doit vaincre la faim et améliorer la nutrition de son peuple. De toutes les façons, il s’agit d’une dynamique mondiale dans laquelle le pays doit s’insérer au risque d'être à la traine. « La Journée mondiale de l’alimentation, célébrée ce jour, vise à rappeler à la communauté internationale son engagement consistant à éradiquer toutes les formes de malnutrition et à sensibiliser le public sur le fait qu’atteindre l’objectif faim zéro d’ici 2030, soit en 12 ans, est toujours possible », souligne Jean Adanguidi.
Du reste, il faut rappeler que les lauréats d’un concours épistolaire organisé dans le cadre de la célébration ont été, eux-aussi, distingués hier à Lalo.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1304 fois