Les informaticiens du ministère de l’Economie et des Finances ont revu leur statut en tant qu’experts et spécialistes des systèmes d’information pour impulser et accompagner la transformation digitale de leur ministère, lors d’une retraite, à Cotonou, les 4 et 5 octobre derniers.

« Les équipes qui gagnent sont celles qui savent prendre du recul au moins une fois par an ensemble pour clarifier le projet et prendre plaisir à travailler ensemble». Cette déclaration du secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Joël Zodjihoué, est bien partagée par les informaticiens dudit ministère. En conclave à Cotonou dans le cadre d’une retraite, ils s’engagent à accompagner le gouvernement en prenant leur responsabilité pour gagner la bataille mondiale de la transformation digitale. 

A l’ouverture des travaux de la retraite, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances a rappelé que la transformation numérique est l’un des principaux leviers de transformation de l’économie béninoise que le chef de l’Etat a retenus dans son programme d’actions du gouvernement. Et, en tant qu’experts du numérique et spécialistes des systèmes d’informations, les informaticiens du ministère, selon lui, ont la mission d’impulser et d’accompagner la transformation digitale de leur département.
En effet, souligne Joël Zodjihoué, la révolution numérique en cours actuellement est sans aucun doute la 4e grande révolution technologique après celles de l’imprimerie à la fin du 15e siècle, la machine à vapeur à la fin du 18e siècle et l’électricité à la fin du 19e siècle. Pour lui, investir dans le numérique est devenu une priorité. C’est pourquoi il a salué les efforts du gouvernement à travers l’un des projets phares du programme d’actions qui est de faire de l’administration publique béninoise une administration intelligente. « Nous sommes bien placés au ministère de l’Economie et des Finances pour apprécier les avancées de ce projet », indique-t-il, car, les informaticiens de ce ministère ont la chance d’exploiter un Datacenter qui héberge actuellement tous les projets publics en cours dans le numérique.
Pour le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, c’est par ce Datacenter que tous les visiteurs du Bénin et du monde entier se connectent sur l’application E-visa pour obtenir leurs visas. Ayant la chance d’avoir été les pionniers du numérique au Bénin et celle de constituer plus de la moitié des effectifs d’informaticiens de l’administration béninoise, Joël Zodjihoué se réjouit qu’ils soient ensemble pour relever le défi de la performance opérationnelle.
Durant les deux jours de retraite, les informaticiens du ministère de l’Economie et des Finances ont, non seulement suivi la présentation sur « la transformation digitale de l’administration béninoise », mais ils ont aussi identifié les freins et contraintes majeurs pour réussir la transformation ; identifié les freins et leviers majeurs avant de chercher à les lever.
Au terme des travaux, le directeur des Systèmes d’information du ministère de l’Economie et des Finances, Alain Ahounou, déclare être satisfait des résultats, car, les différentes équipes, dit-il, sont désormais soudées. La transformation numérique, selon lui, est importante. Mais ce sont les hommes qui la conduisent.
Pour le directeur des Systèmes d’information, les activités vont continuer, d’être renforcées pour que les équipes qui sont dans le secteur du numérique puissent continuer à accompagner la volonté du gouvernement.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1900 fois