Les populations de Zoukou et environs dans la commune de Zogbodomey ont découvert, ce week-end, dans la brousse, non loin de la voie Inter-Etats Cotonou-Bohicon, un tas de poulets congelés avariés et déversés dans la nature. Aussitôt, c’est la ruée vers ce tas. Une situation qui a été saisie par les populations comme une aubaine sur laquelle il faut sauter. Et beaucoup s’en sont déjà servis avant que les autorités compétentes n’interdisent l’accès au site et procéder à l’incinération des produits.

C’est donc pour éviter le pire que le maire de la commune et la Police ont rapidement pris leurs responsabilités en procédant à l’incinération du tas de poulets avariés dont une partie s’était déjà retrouvée dans les marmites et même dans les plats pour le menu du week-end.
Pour décliner sa responsabilité quant aux conséquences de cette situation, le maire de Zogbodomey, David Zinsou Towêdjè, a publié un communiqué dans lequel il fait savoir que « des individus malintentionnés ont déversé une quantité importante de produits congelés avariés au bord de la voie inter-Etats Cotonou-Bohicon dans les arrondissements de Zoukou et de Massi. Les populations, sans aucun scrupule, se sont ruées sur ces produits peu recommandés et très nuisibles à la santé et les charrient allègrement dans leurs maisons jusqu’au moment où les forces de l’ordre de la localité se sont interposées pour les en empêcher, ce qui n’a pas été facile ».
Par la même occasion, il demande « aux populations de l’arrondissement de Zoukou et de ses environs, de ne pas consommer cette avarie au risque de voir leur santé atteinte de maladies inconnues ». Car, manger de la viande avariée peut provoquer une intoxication alimentaire. Mais, pour ces populations qui, parfois, ignorent les règles d’hygiène, la bonne cuisson de la viande détruirait toute toxine nuisible à la santé du consommateur.
Les enquêtes seraient en cours, selon une source proche de la Police, « pour identifier les auteurs de cet acte répréhensible ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2408 fois