La représentation diplomatique chinoise au Bénin a convié, vendredi 21 septembre dernier, membres du gouvernement, représentants du corps diplomatique, universitaires, acteurs culturels et sportifs et divers autres invités aux manifestations commémoratives de sa fête nationale. Cela fait en effet 69 ans que la fondation de la nouvelle Chine a été instaurée.

La République populaire de Chine a réalisé un essor miraculeux de développement économique et social et s’impose aujourd’hui comme un modèle inspirant pour de nombreux pays. Cette marche vers la prospérité ancrée dans le social a pris son envol depuis 1949. Année charnière et point de départ d’une nouvelle Chine, l’évènement, synonyme de la fête nationale du pays est célébré chaque année, non seulement par les Chinois, mais aussi par les pays amis de la Chine. Et c’est bien à cette tradition que la représentation diplomatique chinoise à Cotonou a sacrifié, vendredi 21 septembre dernier à Cotonou. Plus qu’une simple cérémonie pour faire retentir les hymnes nationaux des deux pays, sabler le champagne, déguster des plats chinois et couper le gâteau, la cérémonie a permis non seulement de présenter la « nouvelle Chine », mais aussi de rappeler la place qu’elle prend pour aider d’autres pays, notamment africains à sortir du sous-développement. 

Grâce à sa politique de réforme et d’ouverture, « la Chine a en son temps réalisé des prouesses en faisant sortir de la pauvreté 740 millions de Chinois et en multipliant son Produit intérieur brut par habitant par 22.
2018 marque également pour le pays, « la première année de la réforme approfondie dans la nouvelle ère », rappelle l’ambassadeur chinois Jingtao Peng. Aussi, rappelle-t-il que la Chine ne fermera jamais sa porte de l’ouverture, et veut surtout aider « tous les pays amis à prendre leur train de développement rapide». Cette année est aussi l’année d’Afrique pour la diplomatie chinoise, souligne-t-il. En dehors des visites de hautes personnalités chinoises sur le continent, Jingtao Peng rappelle la tenue récente du sommet de Beijing avec la présence de 40 chefs d’Etat, 10 premiers ministres et 249 ministres africains comme une autre illustration de la prospérité de la Chine-Afrique. Côté chinois, note-t-il, on penche pour « un partenariat stratégique, une coopération Sud-Sud exemplaire ». Raison pour laquelle huit initiatives majeures ont été définies et une enveloppe de 60 milliards de dollars américains dégagée.

40 ans de coopération avec le Bénin

Plus spécifiquement avec le Bénin, le pays de Xi Jinping entretient une coopération vieille de quarante années charpentée par de nombreuses réalisations. Au nombre de celles-ci, l’ambassadeur chinois retient, entre autres, la coopération médicale chinoise qui a permis de recevoir plus de trois millions de patients, d’en hospitaliser 130.000 et de réaliser 57.000 opérations. « La coopération concrète entre nos deux pays n’a jamais cessé de fructifier », sourit le diplomate qui annonce la réouverture après réhabilitation du palais des congrès de Cotonou sous peu, la réfection imminente du stade de l’Amitié, la fourniture de l’eau potable dans plusieurs villes du département des Collines. Aussi précise-t-il, qu’au cours des trois dernières années, 950 Béninois ont reçu des formations en Chine, sans oublier la récente visite du président Patrice Talon.
Pour avoir fait tant de choses, le pays de Xi Jinping mérite d’être félicité, et c’est à cette obligation que le ministre Marie-Odile Attanasso, représentant le gouvernement béninois, a satisfait en premier. « La contribution remarquable de la Chine au développement du Bénin » et l’état de la coopération entre les deux pays illustrent également l’engagement de leurs dirigeants à travailler au bien-être de leurs deux peuples, note la représentante du gouvernement béninois. Cet quel engagement s’est davantage matérialisé il y a peu avec la signature de nombreux accords bilatéraux. « Le Bénin travaille à être rapidement bénéficiaire des huit nouvelles initiatives chinoises en faveur de l’Afrique, s’est engagée Marie-Odile Attanasso, qui n’a pas manqué de présenter à nouveau la gratitude de l’Etat béninois pour le soutien apporté à son programme d’action par la Chine.
Il est à rappeler que le ministre en charge de l’Agriculture, le médiateur de la République et bien d’autres personnalités ont pris part à cette célébration qui s’est ouverte par les hymnes nationaux des deux pays et a pris fin par une coupure de gâteau, la dégustation du thé et des mets chinois.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1158 fois