Le ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi Adam Taro, a procédé, vendredi 7 septembre dernier à Calavi, à la remise d’appuis financiers aux personnes vulnérables. Le geste matérialise la volonté du gouvernement de sortir les bénéficiaires de la précarité.

Le gouvernement vient en aide aux personnes vulnérables. C’est à travers des enveloppes financières destinées à soulager les peines des personnes démunies et en situation de précarité. Ces appuis financiers sont évalués à 40 millions de Fcfa. Ils ciblent quatre catégories de bénéficiaires : les étudiants handicapés non boursiers et non secourus de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et de l’Université de Parakou, les personnes handicapées pour les soins chirurgicaux et l’appareillage, les parents de triplés pour la prise en charge nutritionnelle des enfants et les jeunes cas sociaux pour leur formation professionnelle. 

Le geste traduit la volonté du gouvernement d’assurer le bien-être des populations, notamment des couches vulnérables. « Ces appuis contribueront à sortir les bénéficiaires de la précarité et feront d’elles à terme, des acteurs de développement », soutient le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia.
Le porte-parole des bénéficiaires, Marius Amoussou, apprécie le geste du gouvernement. « Ces appuis constituent l’expression de la solidarité de l’Etat envers les couches de la population souvent rejetées aux derniers rangs et régulièrement exclues à cause du handicap et de leur situation sociale, de toute participation au processus de construction et de développement de notre patrie commune », se réjouit-il.
Il en profite pour énumérer quelques préoccupations au ministre. Entre autres, l’insuffisance de traducteurs en langue de signes pour les étudiants en situation de déficience auditive, l’augmentation du fonds d’appui alloué aux étudiants en situation de handicap, le manque de matériels de mobilités tels que les cannes anglaises, les cannes blanches et les tricycles pour un déplacement aisé des étudiants handicapés moteurs et visuels….
Les présents appuis financiers ne sont qu’une infime partie de ce que prévoit le gouvernement au profit du secteur social, selon le ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi Adam Taro. La remise d’appuis est un signe annonciateur des grandes réformes du gouvernement pour assurer l’autonomisation des personnes vulnérables, poursuit-elle.
« Elle préfigure la mise en œuvre du projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) qui prend en compte un plus grand nombre de bénéficiaires à travers les composantes assurance maladie, microcrédits, formation professionnelle, assurance retraite », explique-t-elle.
Elle en appelle à une prise de conscience des bénéficiaires en vue de l’utilisation judicieuse des montants mis à leur disposition.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1304 fois