Une délégation du Haut conseil des Béninois de l’extérieur, section France, (Hcbe France) était, ce mercredi 29 août, au Centre de santé de Dangbo et au Centre de formation polyvalente des filles démunies de Dowa à Porto-Novo, un orphelinat créé par l’Eglise protestante-méthodiste du Bénin. Elle y était les bras chargés de dons pour soulager un tant soit peu les peines des usagers de ces structures. 

Le Haut conseil des Béninois de l’extérieur, section France (Hcbe France) fait œuvre utile à Porto-Novo et à Dangbo. Il a offert au Centre de formation polyvalente des filles démunies de Dowa, un orphelinat mis en place par l’Eglise protestante-méthodiste du Bénin, deux sacs de riz, des bidons d’huile d’arachide, des pâtes alimentaires, des sachets de sucre en poudre et un grand carton rempli de vêtements venus de France.
Mais avant l’étape de Porto-Novo, la délégation du Hcbe-France conduite par son président Jean-Eudes Zoumènou était à Dangbo où elle a fait don d’un groupe électrogène au Centre de santé de cette commune. Ce qui permettra à cet hôpital de disposer de l’électricité en cas de panne ou de délestage électrique.
L’association ne s’est pas arrêtée seulement là. Elle a gratifié de cadeaux, des emballages contenant une demi-pièce de tissus et autres, les femmes venues suivre leurs grossesses au niveau de la maternité de ce centre de santé communal. Jean-Eudes Zoumènou et sa suite ont fait ce geste à l’endroit des femmes enceintes afin de promouvoir la consultation prénatale et encourager celles qui s’en ont appropriée.
Pour le président du Hcbe-France, ces différents dons s’inscrivent dans le cadre des activités concrètes et habituelles de l’association depuis 2014 en faveur des couches démunies du Bénin. Par le passé, les actions étaient en fait plus orientées vers des dons de tables-bancs au profit des écoles enclavées et qui en sont dans le besoin. Mais cette année, l’association a voulu innover, informe Jean-Eudes Zoumènou. Elle a décidé de sortir du secteur de l’éducation et d’étendre ses œuvres caritatives, pour la première fois, à un orphelinat et à un centre de santé. Cette innovation a été soutenue par Kébir Sadikou, un adhérent de l’association qui a décidé de rassembler tous les dons offerts, ce mercredi 29 août à Dangbo et à Porto-Novo. « Nous n’avons rien fait d’extraordinaire. On a juste donné un peu de ce que nous avons à nos frères et sœurs du Bénin », indique Jean-Eudes Zoumènou, ému par la situation des onze pensionnaires de l’orphelinat de Dowa qui sont pour la plupart des orphelines de père et de mère. Le président de la section France de Hcbe annonce pour bientôt un important projet de bourses au profit de 200 étudiants béninois. Cette initiative vise toujours à soulager les populations des couches défavorables et appuyer les efforts de développement du gouvernement sur le terrain, souligne Jean-Eudes Zoumènou qui avait à ses côtés hier plusieurs personnes dont le président du Haut conseil des Béninois de l’extérieur, section Gabon (Hcbe-Gabon), Narcisse Bakary.
Contente de ce geste, la directrice du Centre de formation polyvalente des filles démunies de Dowa remercie le Hcbe-France pour son esprit de générosité et son sens de partage. Grâce Hountondji Dossou invite d’autres donateurs à emboîter les pas aux Béninois de France pour venir en aide à ce centre. Lequel ne vit depuis sa création en 2005 que d’une contribution de l’Eglise protestante-méthodiste du Bénin et des aides sporadiques de certaines personnes de bonne volonté?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1507 fois