Une délégation de la Commission nationale des affaires domaniales (Cnad) était, ce jeudi 23 août à Parakou, pour une séance d’information et de sensibilisation sur le projet de délimitation et de matérialisation des limites des communes et des unités administratives locales du Bénin. A terme, il s’agit d’apporter une solution définitive aux problèmes récurrents des conflits de limites territoriales qui, depuis l’avènement de la décentralisation, opposent certaines communes et autres entités locales.

Une séance de travail, d’information et de sensibilisation sur le projet de délimitation et de matérialisation des limites a eu pour cadre, ce jeudi 23 août, la préfecture de Parakou. C’était entre une délégation de la Commission nationale des affaires domaniales (Cnad) du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale et les élus communaux, ainsi que des membres de la Société civile et autres associations de développement du Borgou.
Pour le secrétaire général de la préfecture de Parakou, Sanni Bio Bayé, l’élaboration du projet permettra d’endiguer définitivement les problèmes de contestation de limites territoriales au niveau des communes et des unités administratives locales. Les dissensions déplorées, a-t-il rappelé, résultent de l’imprécision du découpage du territoire national en 1978. Elles ont été aggravées, selon lui, par les votes de la loi n° 2013-05 du 27 mai 2013, portant création, organisation et fonctionnement des unités administratives locales en République du Bénin modifiée et complétée par la loi n° 2015-01 du 6 mars 2015.
Le projet d’actualisation du répertoire des unités administratives locales vise à terme, a insisté le secrétaire général, la mise en place d’un plan cadastral national, moderne et numérique. Ce qui, a-t-il assuré, permettra de déterminer à tout moment, la situation géographique, précise et fiable de n’importe quelle unité administrative locale du Bénin. « Il constitue un outil de prévention et de règlement des conflits de limites territoriales entre les unités administratives locales », a poursuivi Sanni Bio Bayé.
A sa suite, le secrétaire permanent de la Commission nationale des affaires domaniales du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, René Gammavo, a indiqué que le succès du projet dépendra de la mobilisation et de l’adhésion de tous. Séduit par la forte mobilisation des maires du Borgou et des membres de leurs conseils communaux à la rencontre, il les a invités à s’impliquer dans sa mise en œuvre, afin de faciliter son meilleur aboutissement. « En 2009, très préoccupé par ces conflits, le gouvernement a initié le projet de délimitation et de matérialisation des limites des circonscriptions administratives. Mais malheureusement, il n’a pas prospéré, après avoir été suspendu à deux reprises en raison des difficultés budgétaires », a confié René Gammavo. Ne pouvant rester insensible face aux conflits qui assaillent les communautés à la base, le gouvernement l’a relancé en mars 2015. « Sur les 77 communes, pratiquement 71 ont des problèmes au niveau de leurs délimitations », a informé le secrétaire permanent. Ainsi, le projet de délimitation et de matérialisation a été remis en selle par le gouvernement, avec l’inscription d’une ligne de crédit au budget qui servira à réaliser son étude de faisabilité. « Le projet initial n’avait pas pris en compte tous les contours ; d’où l’initiative de l’étude en vue », a-t-il également fait observer. L’objectif, selon René Gammavo, est d’avoir des unités administratives locales aux territoires bien définis, exempts de contestations et dans lesquelles les communautés à la base pourront accompli avec quiétude à leurs tâches de développement.
Les conflits persistants depuis des années entre les communes et autres unités administratives locales du Bénin ont engendré de nombreuses tensions et des affrontements regrettables au sein des communautés riveraines. Ce qui entrave la cohabitation pacifique entre elles et compromet les différents efforts que déploient les différents acteurs du développement.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1808 fois