Les éléments de la Police républicaine ont réussi à mettre le grappin sur deux des présumés malfrats ayant braqué, jeudi 16 août dernier, une motocycliste sur la voie principale Porto-Novo - Akpro-Missérété à hauteur du marché de Ouando. Les deux braqueurs sont actuellement gardés en lieu sûr en attendant que la main soit mise sur les autres membres de la bande, informent des sources concordantes proches du dossier. La Police républicaine aurait bénéficié, dans le cadre de cette enquête, d’une franche collaboration de la population qui n’a pas hésité et de façon désintéressée, à mettre la puce à l’oreille aux agents de police en donnant des informations utiles.

Selon les mêmes sources, les deux personnes arrêtées auraient avoué les faits. Malgré l’arrestation de ces deux présumés malfrats, la Police n’entend pas crier victoire et s’en arrêter là. Elle s’est lancée sur les traces des autres membres du gang qui continuent de courir dans la nature.
Cette arrestation intervient moins d’une semaine après que le Haut commandement de la Police républicaine a mis à prix les têtes de ces malfrats, promettant une forte et inoubliable récompense à celui ou celle qui donnera des informations crédibles devant permettre d’interpeller les auteurs, co-auteurs, complices ou éventuels commanditaires de ce braquage. Lequel braquage a coûté la vie à la caissière d’une Ong exerçant à Adjohoun et qui revenait de la banque après un retrait de fonds. Elle a été attaquée par les malfrats qui ont réussi à s’emparer du sac qu’elle détenait et qui contiendrait de l’argent. La victime grièvement atteinte a succombé par la suite au Centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé/Plateau à Porto-Novo où elle a été transportée pour des soins d’urgence.
Les malfrats, quant à eux, s’étaient volatilisés dans la nature après leur forfait.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2359 fois