Les membres de la Commission nationale pour l’emploi (Cne) sont en atelier, depuis ce 23 août à Cotonou, pour prendre connaissance des grands axes de la politique nationale de l’emploi et du plan d’action en vue d’un meilleur encadrement de l’embauche.

« Présentation des grands axes de la politique nationale de l’emploi et du plan d’action pour un meilleur encadrement de l’embauche ». C’est le thème de l’atelier de la Commission nationale pour l’emploi (Cne) démarré ce jeudi à Cotonou. 

A l’ouverture des travaux, la directrice de la Promotion de l’emploi, Elodie Faïzoun, a exposé les tâches assignées à la commission qui consistent à accompagner la politique du gouvernement dans la lutte contre le chômage et à améliorer le dispositif institutionnel de promotion de l’emploi au Bénin. La Cne, depuis sa création en 2009, s’attelle à relever le défi de l’emploi au
Bénin avec l’élaboration d’un plan d’action conséquent et d’une politique nationale de l’emploi.
« Le rôle primordial de la jeunesse dans la vie socio-
économique et la menace que constitue sa précarité sur le marché du travail pour la nation font de cette couche de la population une préoccupation majeure au sommet de l’Etat », a fait savoir Nicolas Dandoga, directeur de cabinet du ministre des petites et moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi. Il salue le travail qu’abat la Commission et a adressé, au nom du ministre, ses félicitations aux différents membres.
Au cours de leur mandat, les commissaires vont apprécier la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi dans les différents secteurs d’activités, pour favoriser la synergie d’actions entre l’Etat et les partenaires socio-économiques dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi. Ils veilleront à une meilleure coordination des initiatives publiques et privées engagées dans la mise en œuvre de la politique nationale pour l’emploi, alerter le gouvernement sur toute question d’intérêt majeur pour l’emploi et faire toute proposition de mesures et programmes organisationnels favorables à l’emploi.
Le président de la Cne, Cyrille Gougbédji, dit mesurer pleinement l’enjeu et appelle à des actions consensuelles pour réussir le pari. Il insiste qu’il faille commencer par revoir le système de formation professionnelle et l’adapter aux défis nouveaux au lieu de continuer à former les jeunes pour le chômage. Il préconise également d’éviter d’avoir des guichets d’embauche précaire et de faire de la question de l’emploi un marché de politiciens.
Cet atelier ne s’arrêtera pas seulement à l’appropriation des documents de la politique nationale et du plan d’action relatifs à l’emploi et à émettre l’avis formel de la Cne sur les deux documents mais veut aller un peu plus loin en interpellant le ministère sur l’appréhension des lois issues des réformes opérées par l’Etat dans le secteur de l’emploi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1474 fois