Du vendredi 17 au mardi 21 août, s’est tenue la première édition de la foire « Made in Benin » sur l’esplanade du stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou à Cotonou. Organisée par l’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (Abevrit), cette initiative a permis à plus de 100 exposants de faire connaître et de valoriser les résultats de leurs innovations.

Promouvoir les innovations, les savoirs et savoir-faire endogènes, c’est l’objectif de la foire « Made in Benin » initiée par l’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (Abevrit) avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesrs).

Pour le directeur général de l’Abrevit, Pierre Dossou-Yovo, l’initiative a valu la peine. Car, cette foire a permis à bon nombre d’exposants de rendre plus visibles leurs innovations et de mettre sur orbite les savoir-faire endogènes dans divers domaines (agroalimentaire, artisanat, santé, cosmétiques...), auprès de plus de 3000 visiteurs, s’est-il réjoui. Il a promis accompagner les exposants vers la certification de leurs innovations, après les en avoir félicités.
Pour cette première édition, les stands ont généreusement été mis à la disposition des exposants par l’Abevrit.
Au nom de ces collègues, la représentante des exposants, Henriette Atchikpa Chabi a salué l’Agence et le ministère pour cette louable initiative, une foire qui aura permis de montrer au peuple béninois toutes les belles choses et l’immense savoir dont le Bénin peut être fier. « C’est la foire du donner et du recevoir car pour nous, c’est une première fois, qu’une foire a été suivie de formation », a-t-elle fait remarquer. Ce fut aussi l’occasion de solliciter du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesrs) une facilitation dans l’autorisation de mise sur le marché du brevet.
Représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la conseillère à l’innovation technologique du Mesrs, Anne Floquet, a remercié l’Abrevit, les exposants, toutes les structures partenaires et les formateurs qui ont soutenu l’initiative et ont contribué au perfectionnement des exposants. « Cette foire a favorisé le partage des compétences et va contribuer au rayonnement scientifique du Bénin », a-t-elle affirmé. Après avoir rappelé l’objectif premier de l’initiative, celui d’aider les exposants à promouvoir les fruits de leurs innovations au plan national et international, elle les a invités à mettre en pratique les connaissances acquises lors des formations, en l’occurrence sur le brevet, la mobilisation des ressources...
Les regards sont déjà fixés sur les prochaines éditions qui, à en croire la représentante du ministre, seront tournantes dans les villes du Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1224 fois