Les musulmans de la commune d’Abomey-Calavi se sont rassemblés, ce mardi 21 août, à l’école primaire publique de Zogbadjè pour la prière de l’Aid el-Kébir. Dans son sermon, l’Imam de la mosquée centrale Médine II d’Agori Plateau à Abomey-Calavi, El hadj Moutawakil Boukari Malik a imploré la bénédiction et la clémence de Dieu sur toute la nation béninoise. 

Selon l’imam El Hadj Malik Moutawakil Boukari, la célébration de la Tabaski témoigne de la foi d’Ibrahim qui a eu pour projet de sacrifier son fils à Dieu. « Le but de ce sacrifice est de solliciter la grâce d’Allah qui dit : prie ton Seigneur et sacrifie », a-t-il déclaré.
Il invite les fidèles musulmans à un esprit de partage et d’aumône. En ce qui concerne la bête sacrifiée, il leur a recommandé, comme le stipule de Saint Coran, d’en partager la viande en trois parties : un tiers pour la famille, un tiers pour les voisins et les amis et le dernier tiers à distribuer en aumône aux indigents. « Frères et sœurs en Islam, avoir le sens du partage le jour de l’Aïd et les trois jours de tach’rik, c’est la preuve de la charité », a-t-il précisé. L’imam a imploré la grâce d’Allah pour toute la communauté musulmane, toute la nation béninoise et le chef de l’Etat Patrice Talon et son gouvernement. Il a invité tous les Béninois au respect strict du bien public et au travail bien fait, seul gage du développement durable et d’une nation béninoise toujours prospère. En outre, il a également invité les dirigeants du pays à être humbles et rassembleurs comme le recommande le Coran. Car, en islam le gouvernement exerce avec justice, indique-t-il.
Au nom des autorités politico-administratives présentes, le professeur Soumanou Toléba a invoqué la paix d’Allah sur le chef de l’Etat, Patrice Talon, les membres de son gouvernement et le parlement. Pour lui, cette prière a été l’occasion pour tous les musulmans de se purifier et de demander pardon à Dieu pour tous leurs péchés?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 763 fois