La communauté musulmane de Natitingou a célébré, ce mardi 21 août, la fête de la Tabaski. A la place Idi, la traditionnelle prière suivie d’offrande consacrant la commémoration a rassemblé des milliers de fidèles.

La traditionnelle prière consacrant l'Aïd el-Kebir qu’aucun fidèle musulman ne semble vouloir manquer ce mardi est officiée par Check Nourou Dine Mouhamed Sanni, imam de la mosquée centrale. Dans une ambiance empreinte de solennité et d’invocations, le célébrant loue la grandeur d’Allah et appelle les fidèles à s’attacher davantage à lui et à respecter ses prescriptions. En présence d’autorités politico-administratives du département de l’Atacora dont le préfet, il appelle à la prière permanente pour préserver la paix dans le pays. Implorant au passage la grâce divine sur les dirigeants à qui incombe la gestion du pays. Un sermon que ce beau monde endimanché a accueilli religieusement à entendre ses répliques ‘’amin’’. Vient ensuite le moment tant attendu, l’immolation du mouton. Ultime moment d’offrande au Créateur. Un geste que les fidèles sont appelés à rééditer chez eux, une fois de retour de la séance de prière. 

Réitérant tout son soutien à la communauté musulmane en ce jour de célébration, de piété et de sacrifice, Lydie Déré Chabi Nah, préfet de l’Atacora, a salué le dialogue interreligieux prévalant dans le département. Antoine N’da, maire de Natitingou a également apprécié l’esprit de tolérance dont font montre toutes les communautés résidentes dans sa commune. Le témoignage de cette parfaite cohabitation entre les diverses communautés reste la présence des représentants des autres congrégations religieuses du pays. Chacun d’eux a invité à préserver l’unité et la paix à travers les actes et comportements au quotidien?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 721 fois