Les malfrats ont frappé aux environs de 15 h, ce jeudi 16 août, à Porto-Novo. Ils ont tiré à bout portant à l’aide d’un pistolet sur une motocycliste qui a quitté le carrefour Y pour aller vers le marché Ouando.

Elle a reçu brutalement des balles à hauteur de l’agence de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) située au bord de la voie, peu avant le marché de Ouando. Les plombs l’ont atteinte du côté de l’abdomen et à un bras. Elle a perdu l’équilibre des suites de ces balles. Ce qui a permis aux deux malfrats qui se sont remorqués sur une moto de marque Bajaj, selon des témoins de l’opération, d’arracher son sac qui contiendrait de l’argent que la victime, certainement filée, aurait retiré dans une banque à Porto-Novo.
Les malfrats se sont volatilisés dans la nature sans aucune résistance. Ils ont tiré quelques coups de feu en l’air pour semer la panique avant de s’enfuir. Certaines rumeurs ont fait état, quelques instants après le braquage, de l’arrestation de trois individus qui seraient armés d’un pistolet de fabrication artisanale par les éléments de la Police républicaine en faction au niveau du pont de Porto-Novo. Mais cette information s’est révélée fausse après recoupements sur le terrain. Les deux braqueurs de Ouando continueraient de courir avec le butin dont personne ne sait encore le montant exact contenu dans le sac. La victime qui devrait renseigner était entre vie et mort des suites des plombs reçus. Elle n’a pu rien confier avant d’être transportée d’urgence au Centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé/Plateau à Porto-Novo où elle a rendu l’âme aux dernières nouvelles.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2300 fois