Le taux de réussite dans certaines séries scientifiques au Baccalauréat session de 2018 appelle des mesures incitatives pour faciliter un accès accru des apprenants à ces filières, pour limiter le chômage.

Le gouvernement, dans sa politique de réforme, met un point d’honneur sur les filières scientifiques dans les établissements. La filière professionnelle bénéficie ainsi d’une attention particulière. Et les résultats du Baccalauréat session de 2018 confirment cette volonté du régime. La filière F3 a battu le record à l’examen de Baccalauréat avec 77,26 % de taux d’admissibilité suivie de la série G2 qui a enregistré 67,37%. La série E a obtenu 60 % et la G1, 54,06 %. La série EA et F2 ont obtenu respectivement 51,99 % et 50,65 % devant bien d’autres séries qui n’ont pas franchi la barre de 50 %. 

Appréciant les résultats, vendredi 10 août dernier, lors de la publication des grandes tendances, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie Odile
Attanasso, a exhorté les élèves à s’orienter vers les filières de métiers. « Je vous exhorte à aller vers les filières techniques et professionnelles qui donnent de l’employabilité et non à aller se faire former dans les filières qui vont vous conduire au chômage », souligne la ministre avant d’indiquer que le gouvernement fait le choix des filières prioritaires pour le développement du Bénin.
Marie Odile Attanasso confie: «Le système éducatif est en pleine mutation et nous souhaitons que les enfants, après les universités, qu’elles soient publiques ou privées, sortent avec un emploi et qu’on ait moins de chômage ». « Nous allons encourager tous les enfants à s’inscrire dans des filières professionnalisantes », poursuit-elle.
L’atteinte de ce noble objectif est conditionnée par un accès plus large des apprenants à ces filières souvent coûteuses et généralement enseignées dans les universités privées. Il est donc impérieux que l’Etat œuvre pour la généralisation de ces filières professionnelles importantes pour l’avenir et pour l’économie nationale, dans les universités publiques.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1334 fois