Dans le cadre de la vulgarisation des textes sur la sécurité sociale au Bénin, la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) a échangé, samedi 11 août dernier, avec l’Ordre des avocats du Bénin. La séance ayant porté sur le thème : « L’avocat et la sécurité sociale pour tous », vise à faire connaître la Cnss à travers sa mission ainsi que ses prestations.

La Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) entre en contact avec l’Ordre des avocats du Bénin. C’est à travers une journée d’échange où la caisse entend faire connaître les textes régissant ses prestations.

Dramane Diatéma, directeur général de la Cnss, a précisé que sa structure est chargée de recouvrer les cotisations et de servir les prestations de sécurité sociale. C’est, selon lui, cette mission que vise à faire découvrir davantage sa structure à travers la journée d’échange, sans oublier les activités qu’elle mène. Et pour la promotion de la sécurité sociale, poursuit-il, la rencontre est prévue pour obtenir le concours de cette corporation de la famille judiciaire. C’est à cet effet que le thème «L’avocat et la sécurité sociale pour tous » a été retenu, laisse entendre le directeur général de la Cnss. En dehors du thème central, les échanges ont porté aussi sur diverses thématiques telles que « Les principes fondamentaux du régime général de sécurité sociale » ; « Les prestations du régime général de sécurité sociale » ; « Le financement du régime général de sécurité sociale » ; « Les infractions et sanctions en matière de sécurité sociale » et « Le cabinet d’avocat et la sécurité sociale ».
Dramane Diatéma nourrit l’espoir que de nouvelles idées et de nouvelles propositions jailliront des échanges pour atteindre « l’idéal de la sécurité sociale pour tous ».
Intervenant au nom de ses confrères, Me Yvon Détchénou, bâtonnier de l’Ordre des avocats du Bénin, plaide déjà pour que les défenseurs de la veuve et de l’orphelin soient pris en compte en matière de prévoyance sociale. « L’avocat béninois n’a pas de protection sociale. Il n’a pas de retraite », se désole-t-il en envisageant une prévoyance sociale pour ce corps de métier. A ce sujet, il invite le directeur général de la Cnss à faire diligence pour qu’au 31 décembre prochain soit finalisé le dossier de sécurité sociale au profit des avocats béninois. La rencontre aura permis de faire un tour d’horizon de la prévoyance sociale au Bénin. Notamment, les avocats pourront prendre en compte certaines préoccupations de la Cnss et inversement, la Cnss recueillera les difficultés liées aux exigences de l’exercice du métier d’avocat.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1469 fois