Le Comité interministériel de pilotage de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration (Cip/Ponadec) a tenu sa deuxième session ordinaire pour le compte de l’année 2018, ce lundi 30 juillet à Cotonou. Au lancement des travaux, le directeur de cabinet du ministre chargé de la Décentralisation, a exhorté les participants à plus d’engagement pour réussir la mise en œuvre de la Ponadec.

La deuxième session ordinaire du Cip/Ponadec tenue, ce lundi 30 juillet à Cotonou, s’est penchée sur plusieurs questions dont les Plans 2D du ministère des Enseignements maternel et primaire et du ministère des Infrastructures et des Transports, le point de l’évaluation des Plans 2D du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale (Mdgl) et des autres ministères transversaux et sectoriels, la note conceptuelle de la relecture de la Ponadec… Cette session se tient, souligne le directeur de cabinet Ayichékpo Noël Gankpé, représentant le ministre, dans un contexte marqué par de nouveaux défis en matière de décentralisation. La tenue régulière et à bonne date des sessions de la Pondec, a-t-il informé, ne fera que crédibiliser le gouvernement et rassurer davantage les acteurs et les partenaires qui attachent une importance au succès de la décentralisation au Bénin. Selon ses explications, son département est dans un processus de réforme et l’impact de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration sur les millions de personnes qui vivent dans les villes et campagnes du Bénin est apprécié. La responsabilité des membres du Cip/Ponadec va sans cesse croissante d’après lui et ils doivent s’engager à jouer leur partition, chacun à son niveau pour le succès de la Ponadec et par voie de conséquence, pour contribuer à la réduction de la pauvreté. 

Le choix des membres de cette structure est une exigence, à en croire le directeur de cabinet, qui se justifie par la qualité et l’ampleur des décisions à prendre et surtout par la nature des questions de réformes administratives et de suivi-évaluation qui sont abordées lors des décisions. Adoptée en 2009, la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration (Ponadec) est une politique transversale et intersectorielle.
Le comité interministériel de pilotage de la Ponadec est chargé essentiellement de suivre et de rendre compte de l’état d’avancement de la politique, une fois par trimestre au Conseil des ministres. Afin d’assurer son suivi-évaluation, un comité interministériel de pilotage a été cré. « La qualité de la participation de ses membres est de haut niveau, tant du côté des ministères que de celui de la présidence de la République », a assuré Ayichékpo Noël Gankpé.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1826 fois